Accor et Louvre hôtels sont prêts à mettre la main à la poche

les deux enseignes ont un programme chargé d'ouvertures à l'international, mais
Les deux enseignes ont un programme chargé d'ouvertures à l'international, mais Campanile privilégie l'Europe. © JDN Economie

Sur le long terme, le plan de développement d'Ibis semble plus ambitieux que celui de son rival. Pas en France, où le marché semble quasi saturé, mais à l'international. "Nous ouvrons en moyenne un hôtel par semaine", se félicite Helen Lalitte pour Ibis. Le prochain doit ouvrir en Inde à New Dehli, et le cap des 1100 hôtels soit être dépassé en 2010. Campanile ambitionne de doubler son parc d'ici à 2010, soit près de 800 hôtels à cette date. Mais l'enseigne se concentre surtout sur l'Europe, en particulier les pays de l'Est.

Chacune des chaînes peut s'appuyer sur les capacités financières de son groupe propriétaire. Starwood Capital, a annoncé un investissement de 500 millions d'euros pour Campanile, dont 200 millions d'euros pour la rénovation des hôtels en France et 300 millions d'euros pour des nouvelles ouvertures. De son côté, Accor a opté pour une stratégie de vente d'actifs immobiliers pour financer la rénovation et le développement de ses hôtels. Au total, le groupe aura ainsi récupéré 5 milliards d'euros entre 2005 et la fin 2008.