La CNIL ouvre une enquête sur Google Street View

 

L'affaire fait grand bruit, car il s'agit tout de même de Google. En Allemagne, une enquête a été ouverte par le tribunal de Hambourg suite à des soupçons de collecte de données de la part des Google Car, ces voitures qui sillonnent les rues pour prendre les clichés mis en ligne sur le service Street View de Google. Un soupçon avéré, puisque Google a bien confirmé avoir recueilli près de 600 Go de données sur des réseaux Wi-Fi non protégés qu'ont capté les Google Car. Selon les responsables de Google, les Google Car sont équipées d'antennes Wi-Fi pour pouvoir mesurer la qualité des connexions dans l'ensemble des villes visitées.

Les autorités allemandes ont donc demandé à Google de transmettre ces données, ce que la société a dans un premier temps refusé. Une attitude qui n'inspire pas vraiment à la confiance et qui pourrait valoir à Google une amende comprise entre 300 et 380 000 euros. La société a depuis déclaré qu'elle s'engageait à détruire ces données devant témoin. Sauf que avant cela, les autorités allemandes veulent pouvoir inspecter ces données pour déterminer quel délit a été commis. La CNIL française, en coordination avec les CNIL europénnes, va aussi ouvrir une enquête pour déterminer si des faits similaires se sont produits en France.

Google / Wifi