Numericable paie une dernière fois pour Noos

 

150 000 euros. C'est la somme que Numericable devra rembourser pour publicité mensongère, tromperie, vente forcée et diverses entorses aux règles de la vente à domicile et à distance. La décision appliquée par le tribunal correctionnel de Meaux fait suite à des plaintes déposées par des anciens abonnés du temps de Noos. Numericable paie donc les pots cassés de l'ancienne enseigne, qui a connu des heures difficiles.

Autour du même sujet