Peines de prison lourdes pour du spam

 

Pourrir les boîtes mail ne se fait plus impunément. Quatre vénérables spammeurs, qui ont agi en 2004 et 2005, se retrouvent en prison. Âgés de 45 à 64 ans, ils sont également condamnés pour escroquerie. Leur but était en effet, à travers leur spams, d'influer sur les cours de la bourse et ainsi de gagner de l'argent. La peine la plus lourde fut prononcée à Hong Kong : 4 ans de prison ferme plus 3 ans de liberté surveillée et pas moins de 500 000 dollars d'amende.

Spam