Les grandes tendances 2010 selon les constructeurs high-tech MSI : "Le All in One, c'est notre marché d'opportunité"

alexis trihh
Alexis Trihh © MSI

Alexis Trihh est responsable produit chez MSI. MSI est une société taïwanaise, initialement spécialisée dans les composants. Depuis quelques années, MSI est à la pointe de l'innovation dans les domaines des ultra-portables, des netbooks et des PC tout-en-un.  

Quelles seront les technologies de 2010 chez MSI ? 

Les deux grandes tendances seront le tactile et la 3D (relief). Nous essayons d'être innovant dans ces domaines. On propose ces technologies sur certains de nos ordinateurs All in One (ndlr : des PC tout en un, à l'électronique intégrée dans l'écran).

Ensuite, notre but est d'abord de mieux nous faire connaître du grand public. On est très présent sur le marché des joueurs et des connaisseurs, et comme on est fabriquant de composants, nous avons une vraie expertise auprès de ce public. Mais il faut qu'on intéresse davantage le grand public et les distributeurs.

Les All in One seront-ils votre priorité en 2010 ?  

C'est en tout cas notre marché d'opportunité. Là où nous croyons qu'il y a de réelles possibilités de développement, secteur occupé quasi-uniquement par Apple sur des produits haut de gamme. Le concept séduit beaucoup le marché professionnel, particulièrement le tactile monopoint. On en vend dans les restaurants, les hôpitaux ou pour les accueils d'entreprises. Pour le grand public, se sont principalement les séniors les plus convaincus, mais on veut toucher tant les familles que les joueurs.

Vous avez adapté une interface à l'usage tactile ?  

Oui on propose automatiquement une interface optimisée pour le tactile, en plus des outils de Windows 7, comme par exemple un système de post-it virtuel. Cette interface est particulièrement adaptée pour les seniors, pour lesquels les NTIC ont d'abord pour objet de rester en contact avec leurs proches.

"Nous avons présenté au CES un prototype d'e-book à double écran tactile, qui peut se tenir comme un livre"

Il y a par exemple une enveloppe qui permet d'accéder d'un doigt à une application mail simple. On a également simplifié Messenger. On propose par ailleurs plusieurs logiciels simples, d'éveil notamment, pour les enfants dès 2 ans. 

Mais l'interface n'est pas tout, on doit adapter le matériel à l'utilisateur. On a des produits vraiment accessibles et solides, tactiles à moins de 450 euros. Et du haut de gamme pour joueur, avec écran 24 pouces et grosse carte graphique. Parce que les joueurs, avec des jeux comme R.U.S.E. d'Ubisoft, vont porter un intérêt tout particulier au tactile multipoints.  

Allez-vous proposer du tactile pour des portables ou des tablet PC ? 

MSI n'a pas fait le choix du tactile pour les portables, mais on y croit pour l'e-book, ou les tablet PC. Ce sont deux usages qui vont se séparer. L'ordinateur portable avec clavier pour travailler et l'e-book avec un grand écran tactile pour lire des infos, des textes, regarder des vidéos ou des photos. Nous avons présenté au CES un prototype d'e-book à double écran tactile, qui peut se tenir comme un livre, et où l'un des écrans peut devenir clavier virtuel.  

Nous continuons à proposer des ordinateurs portables, non tactiles, pour trois segments bien particuliers : des netbooks avec une autonomie record, des ultraportables fins et design, et des portables pour joueurs puissants. On a d'ailleurs une nouvelle technologie appelée 3D Boost qui permet d'accélérer la vitesse d'une carte graphique en jeu, ou au contraire de la ralentir pour moins consommer.

MSI