L'UMP piétine-t-elle les droits d'auteurs ?

 

L'annonce sonne comme un gag, alors que la loi Hadopi, de protection des droits d'auteurs sur le Net, est revotée. L'UMP, le parti politique, a utilisé au cours de ses meetings et sur Internet, la musique du groupe electro-pop MGMT, mais sans s'acquitter des droits d'auteurs. Deux mois après les faits, alors que l'avocat du groupe accuse l'UMP d' "actes de contrefaçon et une atteinte au droit de la propriété intellectuelle", le parti s'excuse platement et propose de payer... 1 euro.

Le groupe refuse et réclame plusieurs dizaines de milliers d'euros, en expliquant dans un communiqué que : "le fait que le parti français UMP ait utilisé notre chanson sans notre permission tout en essayant de faire passer une loi anti-piratage sur internet nous paraît vraiment naze". Il ne manquerait plus qu'on prouve que le MP3 utilisé par l'UMP ait été téléchargé illégalement...

Propriété intellectuelle / Copyright