Partager cet article

RSS
Devenir formateur

En savoir plus

Sommaire

Les critères pour devenir formateur ne relèvent ni de l'âge, ni du parcours professionnel, ni d'une formation initiale spécifique. Il s'agit d'avoir une expertise dans un domaine. Cependant, un profil très répandu parmi les formateurs est celui du cadre qui, après 15 ou 20 ans en entreprise, décide d'utiliser ses connaissances opérationnelles pour faire de la formation.

 

Des connaissances très solides

Georges Vigreux
 
Georges Vigreux, Intras Consultants
 
"Le formateur doit pouvoir apporter ses conseils en plus de ses connaissances"

Mais attention, cette expertise se doit d'être approfondie, au risque sinon de passer à côté à de la première question pointue d'un stagiaire. "Il ne suffit pas de détenir une très bonne connaissance de la technique ou de l'outil pour pouvoir former des personnes, renchérit Georges Vigreux, créateur de la plateforme de référencement de formateurs Intras Consultants et formateur en informatique lui-même. Il faut avoir une vision du métier, de son évolution. Il doit pouvoir apporter ses conseils en plus de ses connaissances."

 

Ecouter autant que parler

Ensuite, tout est une question de sens de la pédagogie. Savoir expliquer, s'adapter à la logique des participants, faire de l'écoute active... autant de qualités que doit développer le formateur en devenir, s'il ne les possède pas déjà. "Et surtout pas de cours magistral, insiste Alain Labruffe, auteur du Guide du nouveau formateur. Il doit faire de la pédagogie interactive, impliquer les formés tout au long de la séance et bien comprendre qu'ils n'ont aucune envie de retourner à l'école."

 

Alain Labruffe
 
Alain Labruffe, "Le guide du nouveau formateur"
 
"Surtout, pas de cours magistral"

L'empathie est également une compétence à développer, d'autant qu'il n'est pas rare que la formation soit subie et non choisie par le participant. Il faut donc savoir écouter ce que le participant a à dire, y compris si c'est négatif, une objection ou une contestation par exemple. "Le formateur doit pouvoir mettre son affectivité contrariée entre parenthèses pour que la communication puisse continuer", poursuit Alain Labruffe. C'est ce qui permettra au formé de progresser et fera la différence entre une formation en autodidacte par les livres ou Internet et celle avec l'aide motivante d'un professeur.

 

Des formations pour être formateur ?

Pour acquérir ces compétences pédagogiques, il existe des formations mais elles sont finalement peu suivies par les formateurs débutants. "Ce sont plutôt des professionnels qui ont déjà une expérience qui les suivent dans un second temps, pour un approfondissement de leur savoir-faire, note Georges Vigreux. Les formations de formateurs apprennent surtout à structurer une formation, à prendre la parole en public. Pour acquérir des compétences en matière de pédagogie, une formation en management peut se révéler plus adaptée." En revanche, aucune certification généraliste actant les compétences d'un formateur n'existe.

 


JDN Management Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT