10 mesures pour préserver votre entreprise Maîtriser la masse salariale

Les salaires sont pour beaucoup d'entreprises le premier poste de charges et il est indispensable de pouvoir y faire face chaque mois.  

En période de crise, commencez par geler les embauches. Stoppez les renouvellements de CDD, contrats d'intérim et stages. Il n'y a pas de petites économies. Etudiez scrupuleusement toute demande de nouveaux postes et centralisez la prise de décision : si en temps ordinaires vous laissez aux managers une relative marge de manœuvre pour décider de l'aspect stratégique d'un recrutement, imposez dorénavant (mais pour une durée limitée à la période de crise) un contrôle plus strict. Déterminez quels sont les services qui peuvent nécessiter des ressources supplémentaires : commercial, marketing, quitte à lever le pied sur certains autres services.

Il est déconseillé de supprimer complètement les augmentations

Remettez à plus tard le recrutement de spécialistes en tout genre et pour un remplacement de poste, privilégiez des candidats immédiatement opérationnels, voire faites appel aux compétences dont vous disposez en interne.  

 

La gestion des augmentations est autrement plus délicate. Selon la mesure des difficultés attendues, l'état du marché et l'effort demandé aux équipes, il faut ajuster sa démarche. Ainsi, sauf nécessité absolue, il est déconseillé de supprimer les augmentations. En revanche, vous pouvez remplacer l'augmentation collective par une prime, ce qui laisse toute latitude pour arbitrer l'année suivante. Privilégiez des augmentations individuelles fortement discriminantes afin de montrer votre volonté de récompenser les collaborateurs les plus impliqués.  

Si vos finances ne vous permettent pour le moment pas de récompenser vos salariés les plus valeureux mais que vous souhaitez leur envoyer un signal positif, il est possible de leur proposer une augmentation rétroactive pour dans un an, sous conditions d'avoir maintenu leurs performances et que l'entreprise ait atteint un niveau raisonnable de bénéfices.  

Usez également des avantages en nature : une formation, un forfait de téléphone ou un ordinateur peuvent satisfaire certains salariés.  

Enfin, pensez à revoir la rémunération de vos commerciaux en accentuant la partie variable. Attention, il s'agit là d'une modification du contrat de travail qui nécessite l'accord du salarié.  

 

Salaires