Etre trop tactile avec ses collègues

Tactile ou dragueur ? © R. Salin / CCM Benchmark
Une tape sur l'épaule, une bise tous les matins, retenir son interlocuteur par le bras… Ces petits gestes n'ont pas lieu d'être dans un espace de travail. Si une minorité les apprécie, ils sont rejetés par la majorité. Une approche tactile peut mettre mal à l'aise et crisper vos interlocuteurs les plus pudiques.
Toucher un collègue pour le mettre en confiance a donc bien souvent l'effet inverse. En outre, la frontière entre une attitude tactile et un comportement proche de la drague ou du harcèlement sexuel est parfois floue. Pour plus de sécurité, dites-vous que vous ne pouvez toucher un interlocuteur que pour lui serrer la main.