Utiliser son chef comme un levier et ne pas le court-circuiter

votre n+1 doit être votre allié et pas votre ennemi.
Votre n+1 doit être votre allié et pas votre ennemi. © Patrizia Tilly / Fotolia

Dans bien des cas, votre ascension au sein de l'entreprise sera entre les mains de votre supérieur. D'où l'importance de ne pas vous mettre à dos ce mentor. "D'un côté, il s'agit de lui démontrer que l'on est soi-même un chef en puissance, par une disponibilité à toute épreuve, explique Nathalie Lenoir, auteur de "Devenir chef en 10 leçons" chez Bourin Editions. De l'autre, il ne faut pas qu'il nous voit comme un concurrent potentiel qui risque de lui voler sa position de chef, en veillant à ne pas en faire trop et en respectant scrupuleusement toutes les règles."

Vous ne devez surtout pas lui donner l'impression de vouloir le court-circuiter voire prendre sa place. Faites preuve d'initiatives et proposez vos meilleures idées pour lui montrer vos compétences. Et, pour établir une relation de confiance, faites-lui savoir qu'il peut compter sur vous.