La question dont vous ignorez la réponse

mieux vaut répondre que l'on ne sait pas.
Mieux vaut répondre que l'on ne sait pas. © Photomontage AVAVA - Fotolia.com / JDN

C'est une situation qui peut se révéler extrêmement embarrassante. Vous faites votre présentation et un interlocuteur attentif vous interroge sur l'une de vos lacunes. "On a plutôt intérêt à répondre que l'on ne sait pas, explique Jean-Denis Ménard, formateur et auteur de savoir s'exprimer en public. Donner une réponse fausse peut avoir plus d'effets néfastes qu'avouer son ignorance." Dans le débat télévisé précédent la présidentielle, Ségolène Royal aurait probablement mieux fait de reconnaître qu'elle ne connaissait pas le nombre de sous-marins nucléaires plutôt que de donner un chiffre erroné. Se montrer faillible peut paradoxalement éviter d'entamer sa crédibilité.

Cependant, il est aussi possible de répondre que l'on sait où trouver la réponse. "Aujourd'hui, la vraie compétence pour un manager est de pouvoir obtenir l'information, pas de tout savoir" ajoute Jean-Denis Ménard.