Travailler pendant ses trajets en train

Travailler dans le train Pour beaucoup, les trajets en train font partie intégrante de la journée de travail. En optimisant ces moments de transport, vous gagnez du temps pour vous.

Pour leurs déplacements professionnels en France, les cadres optent bien souvent pour le train. Les gares sont plus faciles d'accès que les aéroports et la fatigue est moins pesante qu'en voiture. Surtout, le voyage ferroviaire permet d'avancer dans son travail et d'éviter de transformer ces heures de trajet en temps perdu. A condition de bien s'organiser, même avant la montée dans le train.

 

Préparer son trajet

Dès le choix du billet, vous avez des choix à faire. Vous pouvez -si votre entreprise vous le permet- opter pour la première classe. Plus confortable pour travailler, cet espace propose aussi, côté pratique, des prises de courant bien utiles. Elle offre par ailleurs aux voyageurs solitaires la possibilité de n'avoir ni vis-à-vis, ni voisin. C'est du moins le cas dans les TGV où vous pouvez réserver un siège "solo". Si vous devez voyager en seconde, ce qui est loin d'être un calvaire, certaines plates-formes situées entre les voitures sont équipées de prises de courant, mais vous devrez travailler au milieu des va-et-vient et du brouhaha. Le plus simple reste évidemment de charger sa batterie de PC à l'avance.

Certains habitués des voyages en train utilisent un billet électronique, à imprimer à l'avance, voire des e-billet qui s'affichent sur leur smartphone. Cela présente l'avantage de ne pas avoir à le composter avant de monter à bord.

 

Avant le départ

Pas d'enregistrement, de contrôle douanier... Le voyage en train n'est pas aussi contraignant que le transport aérien. Mais les temps d'attente ne sont pas inexistants. Dans certaines grandes gares, des salons Grand Voyageur offrent bureaux, connexion wifi, fax... Pour y avoir accès, les voyageurs d'affaires doivent être porteurs d'une carte Grand Voyageur ou d'un billet Pro 1re classe.

Voyager en train, c'est aussi se couper du monde pendant quelques heures. Préparez donc de quoi grignoter si vous voyagez dans un train sans service de restauration. La fringale ne favorise pas la concentration.

 

Choisir ses tâches

travail train
Dans le train, vous ne pouvez travailler comme au bureau. © legabatch - Fotolia.com

A bord d'un train, vous ne pourrez jamais abattre autant de travail qu'au bureau. Tout y est plus compliqué. D'abord, caler un rendez-vous téléphonique sur les rails est risqué. Par politesse, vous devrez téléphoner depuis les plates-formes, ce qui n'est ni très agréable, ni très pratique. Surtout, les mobiles ne captent pas très bien à bord des trains en mouvement. Pas question de s'entretenir avec un interlocuteur de marque quand vous pouvez être coupé d'une seconde à l'autre. Préférez donc les SMS.

De même, les connexions Internet sont difficiles dans les trains. Certes, les clés 3G peuvent dépanner mais elles ne vous seront d'aucun secours en rase campagne. Pensez donc, avant de monter à bord, à prendre avec vous de quoi travailler sans accès au web : transférez vos dossiers du réseau de l'entreprise sur votre disque dur ou sur une clé USB et chargez vos e-mails dans votre boîte de messagerie. Vous pourrez ainsi rédiger des courriels, quitte à ne les envoyer qu'une fois à destination.

 

Travailler dans de bonnes conditions

Certes, voyager en première classe assure un certain confort : siège plus large, voiture moins bruyante, service supplémentaires... Mais vous ne serez jamais aussi bien installé qu'au bureau, fut-il situé au milieu d'un open space.

Dans un train qui n'est pas bondé, précipitez-vous sur une place sans voisin. D'abord, vous aurez plus d'espace, les tablettes restent étroites pour supporter un ordinateur et des documents papier. Ensuite, les passagers bruyants ou sans cesse en mouvement ne facilitent pas la concentration. Les bouchons d'oreille peuvent se révéler utiles, tout comme des écouteurs pour ceux qui aiment travailler en musique.

Par ailleurs, il se peut que les documents que vous consultez comportent des informations sensibles. S'isoler est un gage de confidentialité. Au besoin, des filtres à poser sur l'ordinateur portable permettent de limiter la lisibilité de l'écran à celui qui est placé juste en face.

Efficacité au travail / Déplacements professionnels