Vie personnelle : un sujet sensible

Répondez subtilement à ce genre de question. © Photomontage JDN / Photodisc / Thinkstock

Question très délicate, notamment dans le cas d'une jeune femme en âge d'avoir des enfants, et qui ne devrait légalement pas être posée. Pour autant, faut-il se braquer et refuser de répondre ? C'est assez dangereux. "On peut répondre ainsi : 'C'est un sujet assez sensible juridiquement mais je comprends qu'il est important de l'aborder.' On embraye ensuite sur l'importance d'équilibre vie privée / vie pro avant de répondre à la question, sans entrer dans les détails", propose Emilie Devienne.

La réponse, justement, quelle doit-elle être ? Là encore, difficile de savoir. 'Oui, je veux un enfant' et vous deviendrez un congé de maternité potentiel. 'Non, je n'en veux pas' et on trouvera étrange votre choix de vie. Plutôt que d'essayer de concilier l'inconciliable, botter en touche en disant que rien n'est encore arrêté dans votre tête. Et si vous êtes inspiré(e), tentez un brin d'humour et expliquez que vous avez déjà du mal à vous occuper de votre chat !