Cadre de l'hôtellerie restauration, il gère votre bon temps

Les cadres du secteur hôtelier sont recherchés mais semblent privilégier l’étranger. © Dmitry Kalinovsky-123RF
Le temps du cadre hôtelier self made man est révolu. "Le métier se professionnalise et nécessite des compétences que peu d'écoles offrent".
Gérer les comptes, le développement ou assurer la gestion d'un hôtel ne s'improvise pas. "A fortiori dans un contexte actuel de crise et d'insécurité peu propice au secteur", estime François Moret, directeur grands comptes chez Hays.
Les horaires et la force de travail demandée rebutent bien des candidats.
Les meilleures écoles telles que l'école hôtelière de Lausanne ou Glion sont situées en Suisse. "A cause de cette situation, nombreux sont les prétendants à préférer opter pour une carrière internationale, ce qui complique la tâche des hôteliers français", constate François Moret.