Organiser l'intelligence collective, atout majeur d'un développement organisationnel durable

Comment faire face aux départs massifs en retraite, fidéliser les experts et capitaliser les connaissances nécessaires pour s'adpter aux évolutions de l'économie ? En mettant en place une stratégie qui favorise l'émergence et la pérennité d'une intelligence collective.

La période que nous sommes en train de vivre nous oblige de plus en plus à nous adapter rapidement pour pouvoir évoluer, et même survivre pour certains d'entre-nous. De grands défis se posent à nous depuis que, notamment, le krach démographique et le défi écologique dans lesquels nous sommes tombés nous obligent désormais à penser et donc organiser notre vie quotidienne de manière différente.

Et comme nous avons pris du retard, il nous faut absolument mettre en œuvre la force et la richesse de notre intelligence collective pour atteindre ces objectifs : faire face sereinement aux départs massifs en retraite, à la pénurie de main d'oeuvre qualifiée, à la fidélisation des experts.... et capitaliser les connaissances nécessaires pour rendre votre activité agile et flexible dans une économie en perpétuelle évolution.

Mais comment mettre en place une stratégie qui favorise l'émergence et la pérennité d'une intelligence collective ? En organisant un certain nombre d'outils et de pratiques :
Un Environnement Propice au partage des connaissances essentielles
Les Bases de Connaissances répertoriant la mémoire collective de votre organisation
L'animation des Communautés de Pratiques essentielles à vos métiers
Les Bases de Mesures pour déterminer le degré de maturité d'intelligence collective atteinte par votre organisation.

Revenons en détail sur chacun de ces points.

1. Un Environnement Propice c'est avant tout un environnement où vos collaborateurs vont pouvoir évoluer et partager leurs connaissances en toute confiance. La confiance est un élément majeur de l'environnement. Pour créer ce climat de confiance, vous devez formaliser les règles et les devoirs de chaque acteur qui participera ou contribuera à la constitution de ce bien commun. Vous devez établir un système de valorisation des apports collectifs en y intégrant également la reconnaissance individuelle des contributions apportées par vos collaborateurs. N'hésitez pas à communiquer  régulièrement sur toutes ces initiatives de partage des connaissances, cette transparence motivera et développera encore plus l'identité et la confiance de vos équipes. Fixez des objectifs aptes à développer la réputation, la reconnaissance d'un expert ou d'une expertise détenue par votre entreprise. Le transfert des savoirs se fera dès lors plus naturellement.

Sans remettre en cause la hiérarchie de votre entreprise, vous devez favoriser  la mise en place de vos propres réseaux sociaux professionnels qui facilitent l'accès et l'utilisation d'outils collaboratifs (Blog, Wiki, Messagerie, Web-conférences, agendas, Flux RSS. bookmarking...). Cette approche relationnelle et collaborative du travail facilitera la compréhension des besoins de vos clients, puisque vous aurez là l'opportunité d'interagir directement avec eux.

2. Maintenant que l'environnement est posé, vous allez devoir modéliser les Bases de Connaissances essentielles dont vos équipes ont besoin pour répondre le plus justement et rapidement aux  attentes de vos clients. Le défi majeur est ici d'extraire et de clarifier les connaissances essentielles. Pour extraire ces connaissances  tacites vous devez vous appuyer sur toutes les techniques de socialisation adéquates et adaptées à votre contexte (Storrytelling, Mind-Mapping...). Une fois extraites il va falloir les clarifier et les valider de manière consensuelle avec les communautés professionnelles concernées. C'est alors que le travail de modélisation va pouvoir débuter. Vos pédago-sémanticiens vont alors rajouter les liens sémantiques entre chacune des connaissances tacites extraites et validées. Ca y est, votre Base de Connaissances existe. Si la complexité de l'ontologie est avérée, vous pouvez utiliser des outils (@LIS...) pour valider ce réseau sémantique.

3. C'est là que rentre en scène la Communauté de Pratique. Son objectif est d'alimenter et mettre à jour la Base de Connaissances régulièrement. L'animation de celle-ci est primordiale, elle va permettre de diffuser les meilleures pratiques aptes à satisfaire vos clients. Elle va promouvoir l'innovation au sein de vos équipes, favoriser l'apprentissage, améliorer votre productivité. Là encore les outils collaboratifs et sociaux vont faciliter le partage et le transfert des connaissances.

4. Le dernier élément que vous avez à mettre en place est une Base de Mesures claires, précises et respectant les valeurs énoncées précédemment. Cet élément fédérateur va vous permettre de vérifier le niveau de maturité cognitive atteint par votre compagnie. Vous allez pouvoir formaliser et valoriser des objectifs clairs à chacune de vos communautés. Vous aurez la possibilité de mesurer régulièrement les apports de cette démarche. La transparence et la confiance, que nous avons déjà mentionnées plus tôt, inciteront vos collaborateurs à réagir en privilégiant le mode préventif au mode curatif.

Vous avez désormais tous les éléments pour optimiser le développement organisationnel de votre compagnie.

Autour du même sujet