Manager aujourd'hui

Avec l'évolution des contraintes qui pèsent sur lui, le manager voit sa fonction, ses missions et ses compétences évoluer.

Une mutation profonde du métier
Depuis  cette dernière décennie, l'encadrement  de proximité voit sa fonction technique de plus en plus s'effacer au profit d'une fonction « animation », dont il comprend les enjeux mais sans qu'il soit toujours aisé pour lui d'en définir précisément le périmètre d'action.
En effet, la clarté du positionnement y perd beaucoup car, dans cette évolution du métier, les points de repère deviennent diffus et impalpables.

Auparavant, les exigences du métier étaient claires : la hiérarchie demandait à l'encadrement de premier niveau de montrer l'exemple dans le domaine de l'organisation et de savoir résoudre d'une manière réactive les aléas et problèmes techniques.
Aujourd'hui, il a le sentiment d'être confronté à des contraintes fortes que l'obligent chaque jour à faire le grand écart.

Comment concilier les projets en cours avec ce quotidien si prégnant ? Comment faire face à des objectifs de qualité et de productivité si logiques dans leurs fondements, mais si contradictoires dans la vraie vie ?
L'encadrement intermédiaire se sent prisonnier des contractions de l'entreprise avec le douloureux sentiment d'être entre le marteau et l'enclume. Et si seul face à ces questions et l'urgence des problèmes.

La tête dans le guidon, il lui  faudrait  apprendre à déléguer et développer la responsabilité de chacun. On lui demande aussi dans le même temps de savoir valoriser les mérites individuels tout en consolidant l'esprit d'équipe.
Nous savons que les changements de stratégies et de méthodes évoluent toujours plus vite que les comportements. Il en va pour l'encadrement opérationnel comme pour leurs équipiers.
Face à cette demande,  l'encadrement  se sent confronté à un dilemme difficile à résoudre. Est-il possible de développer des compétences managériales sans prendre le risque de perdre définitivement ce bagage technique qui auparavant faisait sa force  ?  Est-il possible d'être durablement au four et au moulin et de concilier l'un sans porter préjudice à l'autre ?

C'est pourquoi, dans un contexte aussi mouvant, il nous semble indispensable de prendre appui sur le vécu de l’encadrement  et  de répondre aux questions qu’ils se posent sur sa propre légitimité. Il serait trop simple de croire que sa capacité à s’adapter relève seulement des outils et méthodes.

Un positionnement délicat
Cette évolution du métier génère aujourd'hui une mise en oeuvre délicate car les responsables ont  l'impression d'être obligés comme dans un numéro de voltige, de devoir lâcher en plein vol un trapèze, pour en attraper un second plus hypothétique. Situation inconfortable au demeurant.
Par ailleurs, acquérir  de nouvelles compétences représente une prise de risque lorsque celles-ci apparaissent en contradiction avec la manière dont on a exercé précédemment son métier.
Est-il cohérent de ne plus être le meilleur technicien alors que les autres ont été habitué à cette image ? Comment sera-t-il encore possible d'asseoir son autorité sur des collaborateurs lorsqu’ils disposeront d'une maîtrise technique supérieure à celle de leur hiérarchie ?
Toutes ces questions ne sont pas évidentes à gérer car elles viennent se confronter à du vécu, des valeurs et convictions.

Il y a dans la manière de vivre la fonction toute une représentation du métier à repenser en terme d’utilité : à quoi je sers ? Quels sont les éléments concrets sur lesquels je vais être jugé par mon équipe et par ma hiérarchie ? Quels sont  les objectifs à atteindre à court et moyen terme ?
Assumer une fonction de management est une approche difficile à appréhender nous l’avons dit et voilà pourquoi dans l'ouvrage "L'Efficience managériale en 8 étapes" (Ed. Vuibert) se refuse à être seulement un recueil de méthodes et d’outils. Le métier de manager de proximité imbrique des processus qui donnent du sens à la compréhension du rôle : pilotage, évaluation, formation…
Chacun d’entre eux renvoient à des objectifs, des conditions de réussite, des comportements à privilégier. C’est toute cette dynamique que nous avons voulu mettre en scène pour vous permettre d’identifier, en fonction de votre propre réalité professionnelle, ce que sont aujourd’hui vos priorités et axes de progrès.
Vous allez pouvoir revisiter vos propres pratiques à travers les 8 domaines du management.
Chaque axe représente en soi un processus cohérent et les différentes parties du puzzle peuvent ainsi se mettre en interaction les unes et les autres pour donner du sens à cette fonction d’encadrement de proximité. L’ouvrage « L’Efficience managériale en 8 étapes » apporte à partir de cette grille d’analyse les méthodes et nécessaires répondant aux besoins des managers de proximités en prise directe avec les réalités du terrain.

Autour du même sujet