Les DRH ont-ils perdu la bataille de la com interne ?

Direction des ressources humaines et direction de la communication se disputent le leadership de la communication interne. Et c'est semble-t-il la communication interne qui s'en retrouve gagnante.

Depuis des années, un conflit feutré de compétences oppose, avec eux ou malgré eux, les DRH et les DirCom pour le pilotage de la communication interne. La com interne est-elle une partie intégrante de la politique de ressources humaines, ce qui la ratacherait naturellement à la DRH ou fait-elle partie de la stratégie globale de communication de l'entreprise, ce qui imposerait son rattachement  à la direction de la communication ?
La situation n'est pas figée et le positionnement de la communication interne a évolué et continuera d'évoluer dans le temps. Toutefois, c'est la mise en cohérence de toutes les communications placées sous l'autorité du directeur de la communication qui semble aujourd'hui s'imposer, de la marque, à la com interne, en passant par la com externe, corporate, media, événementielle...
Séparer les communications aurait pour conséquence immédiate de nuire à la cohérence du discours et de l'image, alors qu'aujourd'hui tout le monde s'accorde à considérer que l'entreprise ne peut avoir qu'une image et un discours, même si ce dernier s'adapte en fonction des cibles.
Diviser la communication risquerait également de voir des stratégies s'opposer ou se polluer, sans vision globale, ce qui ne pourrait que troubler l'image et nuire aux messages. Si, par exemple, dans l'industrie, il est possible d'envisager une comptabilité clients et une comptabilité fournisseurs, elles seront rattachées à une direction financière commune. Si dans le travail temporaire il est possible de créer un service formation pour les collaborateurs permanents et un service formation pour les intérimaires, ils seront rattachés à une DRH commune. Les exemples sont multipliables, mais aucun ne permettra de justifier des directions différentes pour piloter la communication interne et la communication externe.

La parole interne, le développement ou la promotion de la marque employeur, sont des actions de communication à part entière. Leur impact externe est inévitable, comme l'impact d'une campagne de communication publique jouera aussi sur le sentiment d'appartenance des collaborateurs ou sur le climat social de l'entreprise. L'exigence d'efficacité impose de placer toutes les communications sous l'autorité d'une direction commune, ayant pour mission de définir et de promouvoir un discours et une image uniques.

L'exigence d'efficacité impose aussi à la direction de la communication d'être un partenaire privilégié de la direction des ressources humaines. Les deux directions doivent travailler en étroite collaboration et en totale harmonie, pour servir aux mieux les attentes de la DRH, dans le cadre d'un plan et d'une stratégie de communication globale, pour délivrer une communication interne performante.


Les DRH ont t-ils donc perdu la bataille de la communication interne ? Probablement pas. Si historiquement la com interne était placée sous l'autorité du DRH, beaucoup de professionnels des ressources humaines ont préféré abandonner petit à petit cette fonction, parfois trop politiquement pesante. L'arrivée de directeurs de communication professionnels dans les organisations publiques et privées, a aussi permis d'apporter de la logique, de la technique et un savoir faire extérieurs aux métiers des ressources humaines et justifiés la professionnalisation de la com interne.

Dans cette bataille, essentiellement humaine, chacun se retrouve gagnant, à commencer, bien évidemment,  par la communication interne.

Autour du même sujet