Elle est belle, elle est belle, ma « best practice », qui en veut ? Super promo sur les slides, je solde ! …

Dans l’espace collaboratif nul ne vous entend crier... Avec le succès des Facebook, Linkedin, Viadeo, Twitter, et autres espaces participatifs, la plupart des grandes organisations créent leur réseau social maison.

Un réseau social d’entreprise ou RSE, pour quoi faire ? Déjà un peu d’écoute sociale ; ensuite, avec le réseau social d’entreprise, nous allons partager les infos clefs, échanger des expertises, faire surgir des innovations, trouver naturellement des solutions, gagner de l’argent. Pourquoi avoir attendu ? Déployons ! Trouvons un outil progiciel et allons-y.

Le portail web maison, il aura la convivialité de Facebook, les profils de Linkedin, la réactivité de Twitter, mais en mieux ! En beaucoup mieux !

Avec le RSE nous allons donc bosser tous ensemble plus facilement, partager l’info, l’expertise, créer de la valeur. Nous tous, nous serons branchés « collaboratif » !
Même si « collaboratif » résonne 2.0,  en France c’est une toute autre histoire (déjà qu’avec l’Histoire) : avec la culture individualiste, les hiérarchies bien pyramidales, le mot n’est pas aussi sympathique que « participatif ».
Les portails collaboratifs n’avancent pas tout seul, comme un seul homme, dans la bonne direction pour dégager de la rentabilité. Déjà, tous les managers n’ont pas forcément envie de voir leurs N-x  collaborer mieux qu’eux. Ensuite, nos bonnes idées valent de l’or, devrions-nous les donner gratis ? De toute façon, avec la réussite de mes objectifs, du mois, du quarter, de l’année ; j’ai déjà la tête dans le guidon, alors perdre du temps à « collaborer » avec les autres entités…

Le travail collaboratif se construit, s’organise, se rentabilise.

Si l’outil RSE est parfois une condition nécessaire, il est loin d’être une condition suffisante. Le logiciel ne fera qu’amplifier le résultat de votre démarche de changement en bien ou en mal. Quand cela ne marche pas, on le remarque trois fois plus.
Vous voulez rendre votre entreprise 2.0 ? Procédez par étapes, avec de vrais sujets,  un processus au carré, une communication juste, last but not least, une démarche orientée vers des résultats opérationnels portant leur propre R.O.I.
Et c’est alors que ça devient vraiment bien, en France, bien qu’individualistes, nous sommes quand même sacrément inventifs. Ce qui est magique avec le collaboratif, après chaque étape : un effet cliquet, les gens ne reviennent plus en arrière, travaillent mieux ensemble et créent de la valeur. C'est peut-être aussi comme cela que nous allons créer des emplois, faire de la croissance...

Autour du même sujet