Management & développement de l'entreprise: entre croissance, rentabilité & pérennité.

Comment croître en gardant la maîtrise ? Comment maximiser ses résultats et être au four et au moulin ? Quelle place laisser aux convictions et aux valeurs? Comment prévoir l'imprévisible ? Le dirigeant d'entreprise est en permanence confronté à ces questions.

Les thèmes abordés dans chronique sont tout simplement vitaux pour l'entrepreneur désireux de faire face aux défis du XXIème siècle.
Tout d'abord, analysons les talents du dirigeant. Un dirigeant, contrairement au concept suranné de « chef d'entreprise », vise une rentabilité économique... et sociale à partager équitablement avec l'ensemble des parties prenantes. Pour être utilement au four et au moulin, un tel dirigeant doit posséder cinq dimensions : pionner, gestionnaire, guide, stratège, gardien du temple. Ou s'il ne peut les posséder toute, savoir s'entourer parfaitement (mieux vaut être seul que mal accompagné ... mais ne jamais rester seul !) et progressivement (en pratiquant l'élitisme social).
Ensuite, le management de l'entreprise est décortiqué sous ses trois niveaux : management opérationnel, management systémique et management stratégique. Cette imbrication de niveaux n'a qu'un but : déployer les objectifs stratégiques de l'entreprise. Et c'est dans ces objectifs stratégiques justement que sont pris en compte les choix de positionnement, de cible client, de rentabilité, d'enjeux... Car comme le disait Sénèque « Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. » Mais ça ne suffit pas. Encore faut-il, une à deux fois par an, être en mesure de lever la tête du guidon pour faire le point : Où suis-je? Où cours-je ? Dans quelle état j'erre ? » (Coluche) C'est le but de la revue de décision avec son analyse à la fois « pare-brise » et « retro-viseur ».
Enfin, le débat sur le développement sociétal de l'entreprise permet d'en définir les cinq dimensions : développement, économique, social, environnemental, sociétal. Avec comme priorités le développement (croissance, faire grandir, innover, créer...) et la dimension économique. Car que serait une entreprise sociale, respectueuse de l'environnement, ancrée sur un territoire, aux pratiques loyales si elle n'était pas avant tout rentable. En effet, « Rien ne sert d'être en bonne santé si on est mort. »
L'entreprise sociétalement responsable est une entreprise comme les autres (avec des objectifs cibles comme vu précédemment). En plus, cette entreprise intègre dans sa stratégie les 7 principes et les 7 questions centrales de la responsabilité sociétale (voir ISO 26000... ou l'auteur).
A cela, pour que la pérennité soit au rendez-vous avec la capacité à prévoir l'imprévisible, il suffit d'ajouter une dernière touche : la maîtrise des enjeux et des risques. -------------
Pour en savoir plus :

“L'entrepreneur durable”, Vincent Iacolare, Afnor Editions, Janvier 2012, ISBN : 978-2-12-465344-7
"Solution pour... Intégrer le système de management de l'entreprise"- Vincent Iacolare & François Lorek, Afnor Editions, ISBN : 978-2-12-465313-3

Autour du même sujet