PME : une alternative pour pallier la pénurie de talents ?

Avec le vieillissement de la population, le proche départ en retraite des « Baby Boomers » et le manque d’attractivité des pays de la zone Euro (où la fiscalité très élevée incite à l’émigration économique), il est devenu particulièrement compliqué pour les entreprises de trouver des professionnels hautement qualifiés.

La pénurie de talent se fait de plus en plus ressentir auprès des économies occidentales. Et cela ans divers domaines : scientifiques, technologiques, mathématiques et de l’ingénierie. Assurer la relève en matière de capital humain devient problématique.
Les entreprises qui n’y parviennent pas, mettent leur avantage concurrentiel en péril. Les petites et moyennes entreprises sont les plus vulnérables. Plusieurs raisons en sont la cause : elles semblent moins attractives et surtout moins stables, et ne disposent pas du budget ni du capital humain nécessaire pour entrer en concurrence avec les multinationales sur des actions de marketing RH, ou sur la question des avantages sociaux.
Pour les PME, il devient essentiel de repenser leur modèle de recrutement pour les rendre plus flexibles.

Alors que faire ?

Permettre le travail à distance est peut-être une des clés permettant de palier la pénurie de talents. En effet, il ne s’agit aucunement de baisser ses exigences en matière de recrutement, mais simplement d’étendre ses recherches géographiquement. Ainsi la contrainte de trouver un candidat à proximité ou prêt à déménager disparait. Aux Etats-Unis, il existe des job boards dédiés aux postes effectués en home-office tels que « FlexJobs » et « TasksEveryDay ».

Par où commencer ?

Il faut d’abord identifier les fonctions et les tâches qui peuvent être effectuées à distance. Ensuite les PME doivent modifier leur perception de l’impact que la présence physique du collaborateur a  durant les heures de travail. Il faut accepter que les horaires soient plus flexibles mais définir clairement la disponibilité, le temps de réponse ainsi que les tâches à effectuer. 
De plus, pour permettre le travail à distance, il convient de mettre à disposition les outils nécessaires tels que le cloud.
Enfin, il est important de mesurer, d’analyser et de contrôler les bienfaits liés à la mise en place d’une telle stratégie de recrutement. Suite à des analyses cette stratégie pourra être modifiée afin d’être améliorée.
Il ne faut pas perdre de vue son objectif premier : acquérir des talents tout en assurant un maintien de la productivité.

Autour du même sujet