Les entrepreneurs seraient-ils vaccinés contre les Risques Psychosociaux ? Non, malheureusement !

Parmi les troubles connus issus du stress professionnel, nous avons les troubles du sommeil, de la vigilance, de l’attention, des troubles émotionnels ou encore digestifs. Les risques psychosociaux, bien que toujours associés aux salariés, concernent aussi les entrepreneurs.

Être entrepreneur ou dirigeant d’entreprise est loin d’être de tout repos. Ce travail demande un investissement énorme, à la sur le plan professionnel mais aussi personnel. En effet, gérer sa vie privée par rapport à sa vie professionnelle est un vrai casse-tête pour 23 % des non-salariés, selon l’enquête Santé et Itinéraire Professionnel (SIP), menée par la Dares en 2010. Quand on regarde le pourcentage des cadres, professions intermédiaires, employés, ouvriers ou même agriculteurs concernés par ce problème, on se rend compte que les non-salariés sont les plus nombreux à avoir du mal à concilier les deux. Leur pourcentage dépasse de 10% celui de l’ensemble de la population active.

« 50 % des dirigeants de TPE subissent des périodes d’insomnie »

Les troubles cités précédemment sont souvent causés par les risques psychosociaux auxquels sont exposés les entrepreneurs et dirigeants. En 2010, TNS Sofres a effectué une enquête sur le « stress des entrepreneurs » pour le compte du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables. Ses données sont édifiantes.

63 % des dirigeants de PME/TPE reconnaissent être souvent stressés dans leur travail

Lorsque les patrons de TPE abordent la question de la fatigue liée au travail, ils sont 68 % à reconnaître que c’est un problème qu’ils vivent régulièrement. En 2007, ce pourcentage atteignait les 66 % chez les salariés, dans une étude faite par l’Observatoire International des Salariés. Il n’y a donc pas de différence entre les salariés et les entrepreneurs lorsqu’on aborde le sujet du stress et de la fatigue lié au travail.
Toujours dans l’enquête réalisée par TNS Sofres en 2010, 50 % des dirigeants de TPE ont dit subir régulièrement des périodes d’insomnie, 56 % ont des problèmes de santé et 58 % reconnaissent vivre régulièrement des moments d’angoisse, et tous ces maux sont en lien avec leur travail.

Les risques psychosociaux : un danger bien présent chez les entrepreneurs mais peu pris en compte

En 2005, la Dares a fait une enquête sur les Conditions de Travail (CT) puis en 2010, une enquête sur la Santé et l’Itinéraire Professionnel (SIP). Dans ces deux enquêtes, on trouve des informations à propos des entrepreneurs.
La première étude a permis de mettre en avant la forte intensité de travail pour 59,3 % des non-salariés quand ce taux se situe à 48,5 % pour l’ensemble de la population active.
La seconde nous rappelle que les exigences émotionnelles sont particulièrement élevées lorsqu’on est entrepreneurs - 56,5 % d’entre eux doivent simuler une bonne humeur lorsqu’ils travaillent alors qu’il atteint les 21 % pour les ouvriers. De plus, ils sont 34,2% à travailler avec la peur de perdre leur travail, 12 % de plus que l’ensemble de la population active.
Tous ces statistiques révèlent à quel point les entrepreneurs ne sont pas épargnés par les souffrances psychosociologiques dans le cadre de leur travail. Néanmoins, cette population est rarement mis en avant dans les conclusions d’enquête ou dans les conférences sur les risques psychosociaux.
Hors, nous savons aujourd’hui que ces risques psychosociaux peuvent entraîner des troubles sur la santé psychologique et physique.

Limiter les risques psychosociaux des entrepreneurs

Quand on parle de risques psychosociaux, de quoi parlons-nous ? Les risques psychosociaux sont composés de six dimensions : les exigences du travail, les exigences émotionnelles, les rapports sociaux compliqués, le fait d’avoir peu d’autonomie ou de marges de manœuvre, être confronté à des conflits de valeurs ou de l’insécurité dans la situation de travail. Aujourd’hui, il est devenu plus facile pour un salarié de consulter un psychologue du travail pour apprendre à affronter les violences internes et externes (clients agressifs) au travail, ou apprendre à concilier sa vie professionnelle et sa vie privée pour réduire les aspects négatifs des exigences du travail.
Nous pouvons facilement convenir que la sensibilisation de la population active aux risques psychosociaux est en marche.

Qu’en est-il des entrepreneurs ?

Il est essentiel, pour tout entrepreneur, de pouvoir être accompagné lorsqu’il est soumis au risques psychosociaux, au même titre que les salariés. 
Un entrepreneur qui prend conscience des dangers pour son propre équilibre psychologique, physique et social que comporte les dimensions des risques psychosociaux qu’il affronte quotidiennement dans son activité, prend le partie d’améliorer sa qualité de vie entrepreneuriale.
N’oublions pas que la santé d’une entreprise est étroitement lié à la santé de son fondateur ou dirigeant.

Autour du même sujet