5 conseils pour passer régulièrement dans les médias

Avoir régulièrement des articles élogieux qui parlent de son entreprise dans les médias fait rêver de nombreux entrepreneurs et semblent totalement irréalistes pour d'autres. Voici quelques astuces qui augmenteront vos chances de passer dans les médias (journaux, magazines, Tv, radio et web).

Avoir régulièrement de beaux articles élogieux qui parlent de son entreprise dans les médias fait rêver de nombreux entrepreneurs et semblent totalement irréalistes pour d'autres. Au cours de cet article, nous allons voir quelques astuces qui augmenteront vos chances de passer dans les médias (journaux, magazines, Tv, radio et web).

Passons déjà en revue les principaux avantages et inconvénients à passer dans les médias

Les avantages

  • Cela augmente le « buzz » autour de votre produit sur les réseaux sociaux,
  • Vous touchez, potentiellement, des dizaines de milliers de personnes. Cela vous permet donc d'augmenter le trafic de votre site web, les téléchargements de votre produit (logiciel, app mobile, etc)
  • Dans certains cas, cela peut attirer les investisseurs si vous recherchez des fonds. Cela peut aussi attirer des partenaires qui vous découvrent et désirent vous rencontrer pour parler joint venture, échange de trafic, etc,
  • Vous obtenez de la crédibilité et de la notoriété qui vous aideront à convaincre vos clients,
  • Vous avez enfin accès à cette fameuse preuve sociale nécessaire à la signature de clients, à la négociation avec vos partenaires voir même avec votre banque.
Et bien entendu, vos obtenez des liens entrants de la part de médias à forte autorité. Cela contribuera à améliorer votre référencement sur les moteurs de recherche comme Google.

Les inconvénients

On en parle pas souvent mais passer dans les médias peut aussi vous apporter quelques problèmes :

  • Communiquer trop tôt. Bien souvent, les entrepreneurs pensent que leur produit sera prêt le jour J. C'est rare ! Ils contactent la presse, annoncent une date de lancement et, devinez quoi, le jour J, il ne se passe rien, ils ne sont pas prêts ! Ne faites donc pas l'erreur de communiquer trop tôt, surtout si vous sous-traitez tout ou partie de la création de votre produit à des prestataires.
  • Trop parler : les journalistes sont malins et voudront en savoir un maximum sur votre activité. Ne dévoilez pas toutes vos cartouches, ne démolissez pas vos concurrents et ne leur balancez pas toutes les précieuses informations sur votre marché que vous avez mis des mois à recueillir. Le risque est que l'article qu'ils publieront parle de votre marché, de vos concurrents déjà en place mais pas de vous !
  • Survendre ! Ne parlez aux journalistes que de ce que vous êtes capables de montrer. Inutile de parler de votre V3 qui doit arriver dans deux ans. La seule chose que vous obtiendrez est de voir des concurrents sortir un produit avant vous, à partir de vos révélations...

Les erreurs fréquentes chez les entrepreneurs

Déjà, vous pouvez tout de suite vous enlever de la tête le mot « rapidement » avec les médias. Ils se moquent du fait que vous êtes pressé qu'on parle de vous. Ils publieront quand ils le voudront, si le sujet n'a pas déjà été traité dix fois, et si cela correspond à leur ligne éditoriale.
Ensuite, voici une liste non-exhaustive d'erreurs que font de nombreuses personnes lorsqu'il s'agit de contacter les médias :
  • Un communiqué de presse « auto-promo »,
  • Croire aux méthodes miracles du genre prendre un abonnement à un routeur en ligne qui envoie votre CP à 1000 journalistes et s'imaginer que ça fera le boulot.
  • Pas de chiffres sur le marché, pas de sources, aucun témoignage,
  • Mauvais choix de titre,
  • Un contenu inintéressant aux yeux des journalistes,
  • S'adresser au premier journaliste identifié sans se renseigner sur la rédaction dans laquelle il travaille. Ne croyez-pas qu'ils vont faire le job pour vous en passant le bébé à leurs collègues !
  • Croire qu'envoyer un seul CP sans relance suffira à avoir une publication,
  • Vouloir absolument passer dans de gros titre généralistes comme « Le Monde », « Le Figaro »...
  • etc.
Mettez-vous deux minutes à la place d'un journaliste. Il reçoit 200 communiqués par jour tous plus mal écrits les uns que les autres. Il a des sujets imposés, un planning et une ligne éditoriale à suivre. Son seul objectif est de repérer les perles rares, de publier des informations inédites et d'aller vite. Pourquoi irait-il perdre du temps à lire votre CP ?
Inversez les rôles et analysez votre manière de procéder. Comment réagissez-vous lorsque vous recevez un e-mail d'un étranger, dont le titre n'a rien à voir avec votre secteur d'activité et dont le contenu sent le copier-coller à plein nez ? Vous jetez !

Devinez quoi : les journalistes jettent aussi ! Et si vous abusez trop vous allez dans la black list.
Ok, j'en ai sûrement calmé certains. Voyons maintenant comment maximiser vos chances d'être publié.

Comment rédiger un bon communiqué de presse

Déjà, et je vous le dis car je le vois tous les jours, un communiqué de presse n'est pas :
  • Une fin en soi : il en faudra plusieurs pour que ça marche,
  • Un article auto-promotionnel,
  • Un article vite fait au coin d'une table qu'on confie au premier stagiaire venu.

Un bon communiqué de presse doit

  • Être aussi consistant qu'une tribune. Faites de la veille et utilisez l'actualité de votre secteur au service de votre produit, pas l'inverse.
  • Être court, factuel et agrémenté de chiffres, sources et témoignages.
  • Avoir un titre percutent qui donne envie qu'on lise la suite.
  • Être structuré logiquement (Titre – Préambule – Faits – Conséquences – solution).
  • Être compréhensible. Évitez le jargon technique.
  • Être dans l'ère du temps. Un communiqué n'est pas intemporel. Oubliez le bon vieux CP qui présente l'entreprise de la même manière chaque mois.
  • Sortir du lot. Arrêtez d'être un mouton. Dites des choses que d'autres ne disent pas. Exemple: à l'heure où tout le monde critique le président de la république, soutenez-le.
  • Être rapide à rédiger. Par exemple, si vous êtes dans le secteur des accessoires iphone, l'annonce de vos nouveaux produits doit arriver pendant la Keynote Apple, pas deux semaines après.
Pour maximiser vos chances de réussir, lisez beaucoup et consultez les conseils des professionnels du média training. Des sites comme skillbees.com proposent des formations dispensées par des experts. Vous pouvez également assister à des ateliers spécialisés via des sites comme leeaarn.com ou cupofteach.com.

Comment identifier les bons journalistes ?

Oubliez les routeurs internet et l'achat de fichiers de journalistes. Inutile également d'utiliser le formulaire de contact des sites web de journaux.
Contacter un journaliste se prépare, ce n'est pas une tâche à traiter rapidement afin de s'en débarrasser.
Voici quelques conseils :
  • Rendez-vous sur les sites des journaux et saisissez vos mots clés dans le champ de recherche sur le site. Vous pouvez aussi mettre en place une Google Alert avec les mots clés qui vous intéressent. Le but est de trouver des articles en rapport avec votre secteur et le nom des journalistes qui les ont rédigé.
  • Mettez en place une Google Alert avec le nom des journalistes,
  • Notez le nom des journalistes,
  • Cherchez leur contact e-mail. De temps en temps ils sont sur le site. Autrement, cherchez sur Twitter et Linkedin,
  • Faites le tour de vos contacts pour voir si vous pouvez être mis en relation.

Méthode détaillée

Trouver des articles en rapport avec votre secteur n'est pas très compliqué mais ça prend du temps. Vous pouvez aller dans un kiosque à journaux ou vous rendre sur les sites web des journaux et magazines. Pour gagner du temps, noter d'abord les noms des médias qui vous intéressent en allant sur des listes de journaux et magazines: http://fr.wikipedia.org/wiki/Presse_en_France

Ouvrez votre tableur OpenOffice, Excel ou Numbers et notez les éléments suivants dans différentes colonnes :
  • Nom des médias
  • Nom des journalistes
  • Contact (e-mail, téléphone ou encore Twitter)
Parcourez les articles du site web ou des magazines. Pour chaque article trouvé, notez son titre, la date de parution et le nom du journaliste.

Quelle approche adopter pour contacter les journalistes

Les journalistes sont des gens pressés, alors soyez bref !

  • Rédigez un titre un titre court du genre [Communiqué: titre accrocheur]. On veut que le journaliste ouvre le mail donc faites-le rêver un peu !
  • En quelques lignes, introduisez le contenu de votre CP. Dites au journaliste pourquoi c'est lui que vous contactez et à quel propos.
  • Attachez votre CP en pièce jointe avec des photos pertinentes au format Jpeg ou Png.
Ne rêvez pas. Les taux de conversions seront bas. Quand j'écris à 50 journalistes, je n'ai que une à deux publications. Dés fois plus, mais ça dépend du timing. N'oubliez pas de les relancer mais pas plus de trois ou quatre fois.

Autre approche : les blogueurs

95 % des blogueurs sont des entrepreneurs ou des particuliers passionnés, pas des journalistes.
Ils reçoivent aussi beaucoup de mails mais ont moins de pression. L'approche n'est donc pas la même qu'avec un journaliste. Il faudra plus chouchouter le blogueur et réellement prendre le temps de s'intéresser à lui et à « sa mission ».
Comme d'habitude, l'idéal est d'être présenté par un tiers.
Sinon, effectuez les tâches ci-dessous :
  • Consultez le fameux Top blog ebuzzing et parcourez la liste des meilleurs blogs par catégorie.
  • Ouvrez votre moteur de recherche préféré et saisissez «Blog + mot clé».
  • Comme pour les journalistes, notez les noms des blogs et des blogueurs ainsi que leurs adresses de contact dans un fichier.
  • Sortez du lot en répondant à leurs tweets et laissez quelques commentaires à forte valeur ajoutée sur leurs blogs. Il est toujours plus facile de dire à un blogueur « je lis ton blog depuis 9 mois avec le pseudo Y » lorsque c'est vérifiable !
  • Ne proposez pas de CP aux blogueurs, ils s'en moquent. Ils veulent de la matière, du contenu de qualité, viral, et inédit !
Bonne communication.

Autour du même sujet