Les start-up pour inspirer les RH orientées Business avec le HR Hacking

Inspiré du Growth Hacking utilisé en start-up, le HR Hacking commence a prendre pied dans les entreprises européennes comme le prouve l'événement organisé la semaine dernière par le CIPD (l'ANDRH anglaise) dont le thème a été "Hacking HR to Build an Adaptability Advantage".

Life-Hacking, Growth-Hacking, Content-Hacking, timehacking et même Ikéa-Hacking... Le terme de “Hacking” - piratage en français - est en train de perdre sa connotation négative.
C'est aujourd'hui une activité à part entière dont l’objectif est de tester les limites d’un système pour en optimiser les effets (en terme de viralité, de rapidité, et de rentabilité) grâce à des raccourcis ingénieux.
Le HR Hacking dont la raison d'être est d'avoir "un impact financier rapide et mesurable sur les résultats de l'entreprise” complète le rôle des RH dont la mission est de “Placer l’être humain au centre de l’entreprise” ou "d'Aligner la politique RH avec la stratégie de l’entreprise”.

Qu’est-ce que le HR Hacking ?

Le HR Hacking - issu de l'approche du Growth Hacking utilisé en Startup - consiste à adapter aux RH les outils et méthodes issus des statistiques, du digital, des neurosciences, de l’économie comportementale, du “Small & big data” et du jeu. L’objectif des HR Hacker est simple : participer concrètement au développement commercial de leur entreprise. 

A quoi cela sert-il ?

A booster la croissance de son entreprise (qu’il s’agisse de la croissance financière, de la croissance personnelle de ses salariés, de la croissance en compétence de l’organisation, etc.) par des moyens rapides, simples, renouvelables, “scalables” et mesurables.
Les chiffres sont une seconde nature pour le HR Hacker car il doit pouvoir prouver l’efficacité et la rentabilité de toute action menée. Ces indicateurs ne sont pas centrés RH mais résultat !
Ainsi, le HR hacker ne mesurera pas le "taux de turnover" mais "l'impact financier" des départs sur son chiffre d’affaires.
Au-delà du résultat de l’entreprise, le HR Hacking s’intéresse aussi à la motivation des équipes, à la réputation de l'entreprise et au rayonnement de ses experts. L’utilité du HR hacker est ainsi complémentaire et transversale aux fonctions du recrutement, de la formation, du management et de la Gestion des Talents.
Quelques exemples de HR Hacking
Les RH se rapproche du commercial et deviennent les champions de l’innovation et du changement.
  • Réduction du temps de transfert de compétences de 80 % en formant un binôme junior/Senior à comprendre leur “excellence individuelle".
  • Vente de ses process RH et programmes de formation à d’autres entreprises pour un CA dépassant 200K € la première année.

Innovation / Recrutement