De l’importance des réseaux sociaux professionnels

Les réseaux sociaux professionnels sont devenus incontournables pour la plupart d’entre nous. Cela concerne tous les secteurs d’activité. Mais pourquoi faut-il y être ?


Je viens de passer 18 mois à réaliser un Master en part-time à l’Université Paris Dauphine. Ma promotion était constituée de 34 professionnels de tous horizons (luxe, retail, industrie, informatique…) et tous types de métiers (commercial, directeur général, manager…). Prenons quelques statistiques réalisées sur LinkedIn, moins de 50% d’entre eux ont un profil complet et détaillé, un petit tiers fournit un numéro de téléphone pour le contacter, 12% d’entre eux n’ont pas du tout de profil et n’en voit pas l’utilité, moins de 3 sur 4 ont une photo professionnelle sur leur profil, enfin presque 90% de cette promotion a un profil à jour. Ce qu’on peut constater rapidement, c’est qu’il y’a un réel manque de connaissance de la plateforme, de ses codes et de son utilité, même si pour la plupart, il y a une prise de conscience de la nécessité d’une présence en ligne. Ce qui est remarquable, c’est qu’il s’agit d’une population de cadres supérieurs, composés d’individus ayant des velléités de progresser, on ne retourne pas sur les bancs de l’école sans une idée derrière la tête. L’échantillon est composé de 2 tiers d’hommes pour un tiers de femmes, par ailleurs la moyenne d’âge est de 41 ans.


L’enjeu derrière tous ces chiffres est de matérialiser une certaines incohérence, que je constate régulièrement entre les statistiques d’utilisation des réseaux sociaux professionnels en France, et la réalité des personnes que je côtoie régulièrement dans mon activité professionnelle ou estudiantine. Revenons donc sur les bases de ces réseaux et sur la nécessité d’y être présent, et en respectant un certain nombre de bonnes pratiques.

Quels risques à ne pas être présent sur les réseaux sociaux professionnels ?

Pour commencer, même si cela peut sembler être la raison la moins évidente, il faut être présent sur les réseaux sociaux professionnels pour ne pas se faire voler son identité. En effet, il s’agit là d’un risque qu’il faut sérieusement évaluer, ne pas avoir créer son compte et donc ne pas exister en ligne, c’est laisser la possibilité à une personne mal intentionnée d’usurper votre identité numérique, et donc de se faire passer pour vous auprès de votre réseau réel. Les dégâts peuvent être dramatiques en terme de crédibilité, de carrière, d’affaires.

Ensuite, quelque soit la période dans laquelle vous vous trouvez professionnellement, un jour ou l’autre vous pourrez avoir besoin de faire jouer votre réseau direct ou indirect, notamment pour changer de job ou trouver de nouveaux clients, et il sera déjà trop tard pour créer votre profil. Sans présence en ligne, vous risquez de passer à coté d’opportunités professionnelles ou commerciales. Par ailleurs, en ce qui concerne le recrutement, la plupart des chasseurs de tête et RH passent maintenant par ces outils pour trouver leurs talents ou au moins pour prendre des informations sur les profils qu’ils vont rencontrer. Cela peut vous disqualifier ou au minimum vous défavoriser par rapport à quelqu’un qui serait présent sur Twitter ou LinkedIn.

Il est important de disposer d’un profil et de s’en occuper, de le faire vivre, de partager avec votre réseau, mais surtout dès lors que vous avez fait le choix d’avoir un compte sur un réseau social professionnel, quel qu’il soit, il faut l’animer. Avoir un profil ne suffit pas, tout d’abord il doit être descriptif, en effet avoir un profil sans photo, sans coordonnées ou contenu décrivant votre parcours et votre expérience est un handicap pour quelqu’un qui chercherait à vous retrouver ou prendre contact avec vous. Ensuite, les réseaux sociaux sont de formidables outils de veille que celle-ci soit informationnelle, règlementaire ou en core technologique, vous restez à jour ce qu’il y a d’important à savoir et ce que votre réseaux trouve important. Alors votre rôle aussi, est de partager avec vos connections des informations pertinentes, qui vous intéressent, de relayer celles que vous avez trouver dans votre réseau. L’effet supplémentaire est la visibilité que vous vous donnez auprès de vos contacts, et la mise en avant de vos expertises ou de compétences dans certains domaines.

Quels usages en faire ?

Un des premiers usages est bien évidemment la mise en relation, la prise de contact, le développement de son réseau professionnel. Lorsque vous rencontrez un client ou un fournisseur, que vous recrutez des profils, que vous participez à un événement, ayez le réflexe de prendre leur contact sur les réseaux sociaux professionnels. Des outils comme LinkedIn peuvent être très utiles dans ce cadre, avec en particulier des fonctions avancées de type CRM, vous permettant d’ajouter une note sur la date, le lieu et la raison de la rencontre, ainsi que des systèmes de rappels pour notamment reprendre contact dans des échéances données. Je me suis rendu compte que je rencontre beaucoup de monde au quotidien et que les réseaux sociaux professionnels étaient devenus incontournables en ce qui me concerne pour faire avancer mes projets.

En deuxième lieu, pour changer d’emploi. Bien évidemment, ces outils ne vous feront pas trouver un nouveau job tout seul, en revanche utilisés correctement, ils peuvent vous permettre de mettre en avant vos compétences par le biais des recommandations de compétences, par les recommandations écrites faites par des personnes avec lesquelles vous avez travaillé, ou encore par les contenus que vous partagez ou publiez. Sur ce dernier point, il peut s’agir d’articles que vous rédigez sur votre blog, de contenu que vous mettez en ligne sur des sites spécialisés, ou des livres que vous avez publié ou co-écrit. Il s’agit ici du rôle dit de personal branding de ces plateformes. Par ce canal, vous vous rendez visible, vous donnez du crédit aux compétences que vous déclarez avoir sur votre CV, vous venez enrichir l’expérience des recruteurs avec un moyen de pour eux de mieux vous connaître ou de vous percevoir positivement avant la rencontre.

En dernier lieu, développer votre business, particulièrement en B2B. Il n’a jamais été aussi facile d’avoir accès à quelqu’un que vous ne connaissez pas grâce aux réseaux sociaux. En effet, une demande de contact bien rédigée, quelque soit la plateforme utilisée, avec ensuite une rencontre physique vous donnera clairement un avantage concurrentiel. Je reçois nombre de demande de contacts par des commerciaux travaillant pour des fournisseurs de mon secteur d’activité, peu d’entre eux le font bien, mais ceux qui savent obtenir la connexion subtilement, sont ceux qui ont réussi à me rencontrer et avec lesquels demain, je ferais peut-être des affaires.

En conclusion, j’ai déjà eu cette discussion à plusieurs reprises avec pas mal de personnes perplexes sur l’utilité des réseaux sociaux professionnels, ils ne font pas tout. En effet, il est important de passer rapidement du virtuel au réel, de rencontrer vos contacts, peut-être pas tous, mais lorsque vous le pouvez allez boire un café ou allez déjeuner avec vos contacts. La vraie question est que vont devenir ces réseaux ? On peut le voir par exemple avec des réseaux comme Viadéo qui a fait le choix de faire payer les moindres fonctions, même celles de base, de sa plateforme. Ou LinkedIn qui tout doucement est en train de rendre de plus en plus de fonctionnalités payantes, là où il y a encore quelques mois elles étaient gratuite. Prenons Twitter dont le modèle économique ne lui permet pas d’être profitable et qui ne risque pas d’y être en restant complètement gratuit. Facebook quant à lui, que je classe dans la catégorie réseau social personnel, tente de régulièrement des percées dans le monde professionnel avec régulièrement de nouvelles fonctionnalités ouvrant cette porte. Et puis, de nouveaux réseaux se créent tous les ans, comme le 100% français Amplement créé en 2010 et qui tente de venir jouer sur les plates-bandes de Facebook et LinkedIn, rien que ça. Convaincu ou non par les réseaux sociaux professionnels, il faut se poser les bonnes questions quant à leur utilisation ou non. Et vous, où en êtes-vous ? Quel choix avez-vous fait ? Êtes-vous convaincu ou réfractaire ? 

Réseaux sociaux / Linkedin