Social media chinois : 10 petites astuces pour réussir

Dans cet article je vais dresser un très rapide constat sur l’usage des réseaux sociaux et les 10 astuces qu’une marque doit utiliser pour développer son activité.


Tout d’abord, il convient d'avoir une idée de l'objectif que l'on veut avoir lorsque l'on choisit de communiquer sur les réseaux sociaux.

Nous pouvons donc constater que les deux usages principaux des réseaux sociaux sont le développement des interactions sociales et le divertissement.

source tencent  1. We Chat

WeChat ou "micro message" 微信 (Wēixìn) en chinois offre une multitude de services, ce n’est pas uniquement une messagerie instantanée classique qui permet l’envoi de textes, de messages vocaux, et les communications vidéos. Le chiffre d’utilisateurs actifs par mois est en hausse de 9,8% par rapport au dernier trimestre de 2014, et il est en hausse de 39% par rapport au premier trimestre de l’année dernière. plus d'informations ici



 L’application peut être utilisée de deux manières, soit personnelle, soit professionnelle. WeChat est un réseau social privé, on peut partager des photos, vidéos, ainsi que des flux en streaming avec ses amis. Wechat propose aussi des services de géolocalisation grâce à ses plug-ins sociaux ("Shake", "People Nearby"). Le nombre d’utilisateurs de WeChat fait rêver quant aux possibilités de communication avec sa cible de clientèle chinoise. Les fonctionnalités sont de réels outils taillés pour le marketing. 


 

WeChat permet de partager plusieurs types de contenus aux followers de votre entreprise dans ses « moments ». Les photos, vidéos et liens que vous partagerez seront donc notifiés aux utilisateurs lorsque vous les publiez. Les utilisateurs peuvent donc aimer et partager à leur tour l’information. WeChat est donc devenu en seulement trois ans un indispensable outil à inclure dans une stratégie de marketing digitale en Chine.

2. Dévelopement des applications intra WeChat

Nous l’avons vu, les Chinois utilisent énormément WeChat. De ce fait, Tencent à décidé de développer des applications intra WeChat ce qui lui assure encore plus d’utilisateurs et de nouvelles sources de revenus. La plupart des applications fonctionnent avec un versant gratuit, la plateforme de messagerie par exemple, et un versant payant (jeux, publicités…). En effet, très populaires pour passer le temps en Chine, les jeux WeChat peuvent aussi être un excellent support pour le webmarketing. Taobao avec Tmall et Jd.com contrôlent aujourd’hui près de 80 % du commerce en ligne chinois ; pour les contrer, Tencent a mis en place Weidian, une application simple d’utilisation et qui permet de vendre des produits en ligne. Cela permet de gérer ses commandes, l’argent qui a été généré, de voir les statistiques de ses ventes, de gérer se clients, d’enregistrer les articles que l’on souhaite promouvoir ou vendre. L’application permet de promouvoir son micro store gratuitement ou avec des frais, il y a aussi un endroit pour poster des petites annonces ainsi qu’un espace grossiste. 

Voici un exemple de micro stores mis en place pour le vin et les vignobles.  

L’introduction du payement en ligne en fait de plus une plateforme parfaite en lien avec le m-commerce chinois. Il est également possible d’acheter des produits directement via Wechat. Smart avait d’ailleurs réussi à vendre 388 voitures en trois minutes sur la plateforme en 2013. Sans compter les scans de QR codes sur lesquels repose une grande partie de Wechat  et qui offrent de formidables liens entre le Online et le Offline. Ils renvoient en effet directement les utilisateurs au compte officiel ou magasin en ligne de la marque qui les a créés. Lire également ancienne chronique sur JDN

3. O2O : Offline to online, la grande tendance

Parle-t-on toujours de online et de offline ? Les récentes évolutions technologiques et digitales ont pratiquement réussi à effacer la frontière qui existait entre le online et le offline. Les consommateurs chinois ont dépensé près de 882.75 millions de dollars pour des achats via les sites Tabao ou Tmall en utilisant leurs smartphones. Ils sont les plus grands dépensiers et les plus connectés du monde. La Chine est à l’heure actuelle le plus grand marché d’e-commerce au monde et ça n’est pas prêt de s’arrêter. Le mobile a permis d’instaurer un nouveau mode de consommation. De nos jours, les marques sont sans exception obligées d’utiliser le digital pour atteindre leurs consommateurs. La Chine connaît une révolution en matière de commerce, ces dernières années c’est l’e-commerce qui a dominé. Maintenant, c’est le m-commerce en Asie et surtout en Chine qui est devenu depuis quelque temps la nouvelle tendance du commerce. A l’heure d’aujourd’hui, il est possible de tout faire et de tout acheter via son mobile : produits électroniques, produits ménagers, produits alimentaires, cosmétiques, produits de modes, voyages…etc. Avec près de 80% des Chinois qui utilisent leurs smartphones pour surfer sur le net, le m-commerce devrait, d’après Euromonitor, tripler d’ici 2018.

En effet, le digital étant désormais au cœur du style de vie chinois, il devient primordial pour n’importe quelle marque d’adapter sa stratégie. Partout où les sites d’e-commerce s’aventurent, ils ont besoin de codes QR pour faire le lien entre le monde virtuel et physique. Lorsque c’est le cas, c’est soit parce qu’ils souhaitent promouvoir leur site et attirer de nouveaux clients, soit parce qu’ils veulent permettre aux utilisateurs réguliers l’accès privilégié à leur magasin.Tous les géants du web sont en train d'investir sur du O2O  plus d'informations ici.

4. Les codes QR, la nouvelle ère marketing en Chine
Dans l’ère des smartphones, les codes QR sont le lien entre le monde offline et online. Lorsqu’il n'y a pas de liens à disposition, ils renvoient directement les nouveaux utilisateurs et les clients à un magasin, un compte de réseaux sociaux ou une page promotionnelle.

Tencent avec son application WeChat a été la première entreprise à réellement faire appel aux codes QR et les faire connaître au grand public. À ses débuts en 2011, l’application avait besoin de trouver un moyen facile pour les gens de partager leur compte WeChat en l’absence d’une URL. C’est pourquoi WeChat s’est tourné vers les codes QR qui existaient depuis les années 90. Un bar japonais prétendait plus tôt dans l’année qu’il était le premier à accepter les commandes en utilisant des codes QR. Le "QR Bar", situé dans le quartier de Roppongi à Tokyo, permet aux consommateurs de commander directement à leur table sur le menu en scannant les codes QR adéquats des boissons voulues. Ils peuvent également aller au bar et commander directement mais cela leur laisse plus de temps pour choisir et sans le stress qui l’accompagne. Les QR codes s’attaquent même à la mode. Les codes QR ne sont pas vraiment esthétiques. Ils ressemblent à une sorte de dessin pixelisé pour psychopathes numériques. Des étudiants ont relevé le défi en 2012 et ont créé des vêtements high-tech. Un des exemples les plus amusantes est une robe faite d’un matériel photosensible qui, exposé à certains types de source lumineuse, comme le flash d’un appareil photo, révèle un code QR. 


 


5. Le contenu de plus en plus important pour sa stratégie digitale en Chine

L’attention des e-consommateurs chinois est sans cesse réclamée sur le net. Elle est disputée par des millions de bannières publicitaires, d’articles de presses, et de photos et vidéos. Les internautes y accordent de plus en plus d'importance. Le contenu a toujours été l’un des éléments des stratégies de référencement naturel. Mais il est en passe de devenir un moteur des stratégies sociales.  

Pour obtenir de la visibilité, du trafic et des liens, il faut donc désormais privilégier la création d’un contenu qualitatif et non plus quantitatif. Votre contenu doit donc réellement entrer en profondeur dans le sujet abordé. Sans pour autant ennuyer votre lecteur, le message que vous voulez faire passer doit être structuré et argumenté pour être clair.

La diversité du contenu est essentielle, il faut donc veiller à poster également des photos et vidéos sur votre site. Elles doivent cependant être d’aussi bonne qualité que tout autre contenu, il faudra donc de même se mettre à la place de votre consommateur et de ce qu’il recherche. Les photos et vidéos devront avoir des scénarios adaptés aux besoins, attentes et questionnements de votre cible. Proposer un contenu de bonne qualité est l’arme absolue sur le web chinois. Il permet en effet à votre entreprise de se démarquer et d’être plus visible lors de recherches sur Baidu. C’est pourquoi il est très important pour les entreprises étrangères en Chine de garder à l’esprit qu’un bon contenu doit renseigner, divertir et engager. 

6. Buzz et Viralité

Les Chinois sont de gros consommateurs de buzz et relayent très rapidement via les réseaux sociaux. Par exemple, il suffit de créer un buzz, d'avoir une idée qui attirera l’attention des Chinois. A Pékin, à Sanlitun, une marque a décidé de lancer une opération de street marketing sauvage. Sans demander d’autorisation, ils ont habillé 100 étrangers en spartiates et les ont envoyés dans le quartier le plus animé de la capital Sanlitun. Evidemment, l’opération de buzz a réussi car la presse et les réseaux sociaux ont parlé de cet événement, mais la marque risque d’avoir des problèmes avec les autorités chinoises. Ici, l’effet de viralité a bien marché puisque l’information a fait un buzz sur le net.

  7. Incentive sharing

Pour obtenir plus de follower sur les réseaux sociaux de nombreuses marques encouragent leurs clients à partager leur publication en leur offrant une récompense. Lire aussi cet article

8. Cibler une communauté

Une communauté est un regroupement de personnes qui ont les mêmes intérêts, passions, loisirs, etc. Par exemple, pour un marketeur une communauté peut représenter un segment de clientèle sur lequel il peut se focaliser. Ceux-ci peuvent être réunis sur un site Web ou sur les réseaux sociaux et ils y consommeront de l'information, échangeront sur divers sujets en engageant des discussions, partageront du contenu. Il est donc plus facile de se concentrer sur un secteur de niche ou une communauté bien précise.

Voici par exemple un mapping de la communauté des personnes de la beauté en Chine. source cosmeticschinaagency

 

9. Les influenceurs du web chinois

La popularité sans fin des réseaux sociaux chinois a vu arriver de nombreux blogueurs spécialisés dans tous types de domaines, allant des cosmétiques au tourisme en passant par la mode. Ces blogueurs se sont constitués des communautés importantes en Chine qui vont jusqu’à des dizaines de millions de fans. Leurs opinions influencent donc beaucoup les internautes chinois. Les marques ont rapidement compris l’intérêt de créer des partenariats avec les influenceurs du net chinois comme les KOL (Key Opinion Leaders).



Weibo de Han Huo Huo, une des blogueuses mode les plus influentes de Chine avec plus de 3 millions de followers sur sa page.


10. Le Online Branding

Une marque se doit de soigner son image sur la toile chinoise, c’est capital car les internautes se fient aux avis d’autres internautes plutôt qu’à la qualité des articles eux-mêmes. Un produit portant l’initiale d’une grande marque connue répondra certainement aux critères de qualité qu’exigent les consommateurs standards, mais en Chine, ce n’est pas toujours le cas. Dans ce pays, tout fonctionne d’une autre manière, c’est quelque chose que les entreprises s’insérant sur le marché chinois se doivent de garder en mémoire.

 

Vous avez vu à travers cet article les astuces du web chinois… Je souhaiterais également rajouter que la censure pour les marques va être plus sévère que cela ne l’était auparavant. La communication dans les forums a été restreint, et oblige les internautes à fournir une pièce d’identifié pour avoir le droit de commenter. Les faux buzzs sont largement sanctionnés par le gouvernement. Cependant, le développement des réseaux sociaux permet aux marques de mener des campagnes digitales interactives à des coûts compétitifs. 


Autour du même sujet