Quand l'espace de travail devient un outil pour attirer les talents

Et si, dans la guerre des talents , les espaces de type co-working devenaient pour les entreprises un outil d’attraction et de rétention des talents?

Avec 40% de croissance par an en 2014, selon Deskmag, le secteur du co-working est de plus en plus important pour notre économie. Les Start-Up y sont pour beaucoup.

Selon le dernier classement Fast 500 de Deloitte, avec 87 jeunes pousses hyper-performantes, la France est le pays qui compte le plus de Start-Up à forte croissance, devant le Royaume-Uni (72) et la Norvège (50).  

Habituées aux incubateurs et autres lieux collectifs, les Start-Up ont élu l’espace de co-working comme environnement privilégié pour éclore et se développer. Néanmoins, l’environnement de travail "d’esprit co-working" séduit aussi les entreprises.

Afin de favoriser une culture de type Start-Up sur des projets innovants, certains acteurs comme Orange et Thalès ont par exemple aménagé dans leurs locaux, en marge de leurs bureaux habituels, des espaces qui intègrent les codes du co-working : couleur, design, modernité, convivialité et équipements technologiques de dernier-cri.

Une tendance qui pourrait devenir structurelle

Cette tendance, qui consiste pour les entreprises à intégrer le co-working dans leur stratégie RH et immobilière, pourrait bien se généraliser. L’Etude Future Financial Workplace, réalisée notamment auprès de dirigeants et de leaders RH au Royaume Uni, a montré que dans un contexte de transformation digitale croissante, les grands groupes vont se trouver progressivement dans une compétition acharnée avec l’industrie des Médias, du Numérique et des Start Up, pour attirer les jeunes collaborateurs talentueux.

Les dirigeants interrogés estiment que pour gagner cette course aux talents, leur capacité à offrir une flexibilité du travail, au sein d’espaces de nouvelle génération, à l’aménagement étudié pour concilier productivité et bien-être, sera fondamentale. Une description qui ressemble fort au Corporate co-working.

Vers de nouveaux espaces urbains et cosys ?

Pour attirer les talents, les entreprises devront ainsi proposer des  lieux, à l’esthétique contemporaine, intégrant de préférence des plateaux multi dimensionnels, conçus pour travailler, collaborer et se ressourcer. Ils devront également offrir de nouveaux services, les toutes dernières technologies et être situés au cœur des villes.

Les professionnels de l’immobilier d’entreprise devront se préparer à répondre à cette nouvelle demande. En effet, dans ce scénario de ré-urbanisation qui se profile, l’immobilier haussmannien, boudé initialement par les grands groupes car peu fonctionnel, reviendra en force. Les experts en aménagement d’espaces professionnels joueront dans cette perspective un rôle fondamental. Collaborant avec une nouvelle génération d’architectes d’intérieur, ils feront évoluer la vision traditionnelle du bureau. Ils inventeront un nouveau type d’espace de travail, avec une attention accrue à l’ergonomie, à l’acoustique et à la lumière.

Les grandes entreprises : prêtes pour le Corporate co-working ?

Ayant déjà senti la tendance, de grands groupes immobiliers ou bancaires portent d’ores et déjà des projets de type co-working, au service d’une clientèle d’entreprise. Ces derniers sont situés dans les centres villes, dans des rues animées et commerçantes.

Offrant des prestations haut de gamme, ces lieux se présentent comme des Business Center de nouvelle génération. Les codes du co-working y sont déclinés en mode business class, depuis le mobilier et l’aménagement de l’espace, jusqu’aux animations et au service concierge, en passant par la salle de cafétéria.

Les entreprises sauront-elles saisir cette opportunité ? Quoiqu’il en soit, le Corporate co-working, corollaire inévitable de la future guerre des talents, a de beaux jours devant lui. 

Autour du même sujet