RH : Le bien-être, ce formidable générateur de performance

La Semaine de la Qualité de Vie au Travail qui s'est clôturée le 17 juin est le moment propice pour revenir sur cette notion ô combien essentielle de bien-être en entreprise. Plus qu'un sujet à la mode, c'est une véritable nécessité à ne pas occulter.

Le bonheur en entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, il est indispensable de bien comprendre la notion de bonheur en entreprise. On ne parle pas du bonheur au sens large suscité par un heureux événement, joyeux certes mais la plupart du temps éphémère. Non, le bonheur en entreprise représente l’ensemble des conditions favorables à l’épanouissement des collaborateurs dans leur environnement professionnel et ce, jour après jour.

Les managers et DRH ont un rôle clé

Aujourd’hui, les salariés font face à de nombreuses difficultés qui vont impacter leur environnement professionnel, et la tendance est de devoir apprendre à vivre dans un changement perpétuel. Or, ces changements ne peuvent réussir que si l’ensemble de l’équipe adhère au projet et que chacun trouve sa place. Dans ce vaste sujet de bonheur et de bien-être en entreprise, les managers et DRH ont un rôle conséquent à jouer. Ils vont avoir les capacités d’intervenir. Comment ? 

Il n’y a pas de recette miracle, mais la base d’une telle démarche est de saisir la nuance entre la fonction et le rôle d’un manager. La fonction est de gérer un groupe de collaborateurs. Le rôle est de savoir comment inspirer et fédérer l’ensemble d’une équipe. Et c’est sur ce point précis que la communication devient essentielle.

Mieux comprendre les autres pour mieux interagir avec eux

A l’image du rôle et de la fonction d’un manager, quand il s’agit de la perception de collaborateurs, il est indispensable de ramener l’humain au centre de la réflexion et de ne jamais oublier le savoir-être. Une notion essentielle puisqu’elle va permettre de mieux interagir avec autrui et ainsi adapter sa communication en fonction de la personne qui se trouve en face de nous. Il est primordial d’aller plus loin que les appellations de poste et les compétences techniques.

Chacun est unique

Nous avons tous une façon différente de nous comporter, de nous motiver, de gérer nos émotions. Ces différences sont des forces à ne pas négliger. Au contraire, ce sont des éléments à découvrir, à explorer et à exploiter pour bâtir un environnement sain basé sur l’humain où tout le monde peut s’épanouir.

 Un salarié heureux est un salarié performant,

Bien connaître son interlocuteur permet de mieux échanger avec lui. Cela permet surtout de le valoriser au sein de l’entreprise. Il ne se sent plus comme un employé noyé dans la masse mais bien comme un membre à part entière de l’entreprise. Et c’est un point indispensable pour une sensation de bien-être en entreprise. Un salarié qui se sent valorisé par ses supérieurs et ses collaborateurs, va se pousser à être plus créatif, plus efficace. On ne le répétera jamais assez mais un salarié heureux est un salarié performant car il a envie de s’investir afin de contribuer à la réussite de l’équipe. Une récente étude réalisée par l’Université de Warwick soulignait ce dernier point en démontrant que si un salarié se sentait heureux dans son poste, sa productivité pouvait augmenter jusqu’à 12%.

Une notion qui devrait être naturelle

Pourquoi parler de bonheur en entreprise est si important ? Car un collaborateur malheureux est un collaborateur en difficulté. Son mal-être va directement impacter son travail, et automatiquement celui de l’équipe. La Semaine de la Qualité de Vie au Travail est le moment propice pour aborder le sujet. Mais dans l’idéal, il ne devrait même pas y avoir besoin de semaine de la sorte pour mettre une notion si essentielle à l’honneur, tant elle devrait être naturelle. 

Savoir être