Transformation digitale : comment les entreprises peuvent s'adapter ?

Recrutement, organisation des tâches, méthodes de travail... La digitalisation est désormais partout. Pour les entreprises, cela nécessite une évolution de l'organisation interne.

Digitalisation, transformation digitale, outils digitaux…Mais de quoi parle t-on ? Force est de constater  que la plupart des articles, événements ou interventions sur ce thème portent essentiellement sur les évolutions technologiques. 
Ces dernières se traduisent par l’essor des outils Web, mobile, applications, CRM, etc. Pour autant, afin de mettre en place et maintenir ces nouveaux outils, une nouvelle organisation doit progressivement se mettre en place. Alors, dans ce contexte de mutation, en quoi la digitalisation est-elle avant tout une question d’organisation ? La mise en place d’outils répond à un besoin stratégique. 
Les outils digitaux sont une réponse et non une fin en soi. C’est pourquoi, la transformation digitale implique d’abord de repenser la stratégie de l’entreprise, ses objectifs marketing et commerciaux pour ensuite mettre en place une organisation adaptée. 

Le Chief digital Officer, l’agent du Changement ? 

Pour accélérer ces évolutions organisationnelles, de nombreuses entreprises ont nommé un Directeur de la transformation digitale ou encore Chief digital Officer. D’après une étude Novamétrie, 37% des entreprises auront un Chief digital Officer (CDO) en 2016.La nomination d’un CDO constitue une première étape dans le changement organisationnel. 

En effet, pour intégrer les nouvelles technologies dans la stratégie de l’entreprise, le CDO doit avoir une bonne culture de l’innovation technologique. Ainsi, Brigitte Cantaloube est nommée CDO chez PSA Peugeot Citroën, après un passage chez Yahoo. C’est cette culture qui permettra au CDO d’assurer une transformation digitale dans l’organisation.

Le CDO apporte son expertise auprès du Top management. Il montre en quoi les nouvelles technologiques constituent une opportunité pour l’entreprise et, de fait, acquière un rôle stratégique dans l’organisation. Le positionnement du CDO au sein de l’organisation est donc déterminante. Dans l’étude de Novamétrie, 85% des CDO estiment d’ailleurs que leur fonction doit être rattachée au COMEX. Ce positionnement permet d’établir une stratégie intégrant les nouvelles technologies.
Outre cette fonction stratégique, le CDO impulse également le changement de culture auprès de l’ensemble des métiers et collaborateurs. Toutefois, cette fonction pourrait, dans les années à venir, être rattachée au DSI par exemple. 

Accompagner la formation digitale des collaborateurs

L’essor technologique constitue une opportunité pour les métiers et fonctions support RH, bancaires, financières, etc. Pour tirer son épingle du jeu dans de ce contexte, les métiers support voient leur rôle renforcé. Les directeurs marketing, DRH ou directeurs financiers formalisent des objectifs et des besoins. Les solutions techniques sont ensuite étudiées et maintenues par les services digitaux et IT. Dans ce cadre, la définition d’objectifs est primordiale pour que la réponse technologique soit adaptée. Le CDO peut ainsi intervenir comme facilitateur entre les métiers et les DSI.
Cette dynamique implique la montée en connaissances des métiers support sur des problématiques technologiques. Par exemple, l’essor du digital permet maintenant RH d’avoir un champ d’action très large, en terme de solutions technologiques de paie, de recrutement, de suivi de carrières, de gestion des talents...
Ainsi, les métiers transverses sont de fait amenés à avoir une sensibilité aux outils digitaux. Pour cela, une stratégie de conduite du changement implique d’abord une sensibilisation sur la transformation métier ; puis des plans de communication ou formations aux outils. 

L’enjeu de la Transformation digitale repose donc sur une dimension organisationnelle. Par sa nomination et son rôle, le CDO fait évoluer les organisations. Pour pérenniser cette démarche de véritablement transformer l’organisation, le CDO devra mettre en place une gouvernance et des indicateurs de performance. La mesure d’un ROI de la transformation digitale pourrait ainsi permettre au CDO de transformer.. l’essai !


Autour du même sujet