Ces astuces à ne pas oublier pour faire décoller sa start up

Le milieu des affaires fourmille aujourd'hui de start-up supposées conquérir le monde en l’espace de quelques mois. Mais auparavant, il faut solidifier les bases. Voici quelques règles à suivre avant de voir plus grand.

Ne brûlez pas les étapes

Tâchez, autant que possible, de ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Dans l’idéal, lancez-vous tant qu’un autre emploi vous garantit des rentrées d’argent stables. 

Bien que l’idée de faire cavalier seul puisse susciter quelques appréhensions, ce modèle a ceci de bénéfique qu’il vous contraint à gérer vous-même le développement commercial, le marketing, l’informatique et tout ce qui participe au bon fonctionnement de l’organisation. Ce travail de terrain implique une charge que l’on pourrait dans un premier temps juger inutile, mais il permet de se forger une connaissance approfondie des différents services de l’entreprise, ce qui sera bien sûr plus que précieux pour accompagner sa croissance.

Si tout se passe comme prévu, ce démarrage progressif devrait vous éviter de dépendre de l’appui de tiers. Faites croître vos profits jusqu’à ce que vous puissiez embaucher sans que cela vous oblige à délaisser le développement continu de votre produit ou service. Si cette stratégie demande une certaine patience, elle vous immunise de la pression d’éventuels acteurs extérieurs et vous évite ainsi de brûler les étapes, une erreur qui peut causer la perte de bien des start-up.

Éviter les erreurs de casting

S’il est bien un facteur qui conditionne invariablement le succès d’une société, c’est sa capacité à recruter des collaborateurs qui se retrouvent réellement dans la culture d’entreprise. En s’attachant les services de salariés qui ont le sentiment d’appartenir à l’entreprise et veulent participer activement à son développement, on a l’assurance qu’ils s’attribueront une partie du succès de l’entreprise et n’en seront que plus épanouis.

Pour recruter des collaborateurs qui partagent l’esprit de l’entreprise, il est également judicieux d’associer l’ensemble de vos salariés aux décisions de recrutement. Aussi, veillez à ce que tout candidat rencontre votre équipe, qui décidera alors avec vous de le retenir ou non. En procédant ainsi, vous pouvez raisonnablement espérer que vos employés développent des relations de travail durables et surtout qu’ils prennent du plaisir à travailler ensemble.

Ne vous dispersez pas

Un autre facteur de réussite pour une entreprise en croissance est de se concentrer sur la vente d’un seul et unique produit. Tentez de trouver une niche et de vous y tenir, plutôt que de vous disperser dans une diversification incessante de vos activités qui pourrait se faire au détriment de votre cœur de métier. Ce faisant, vos employés auront des objectifs et responsabilités bien définis et n’auront pas à se battre sur tous les fronts. Une stratégie axée sur un seul produit comporte bien sûr une part de risque, mais s’avère très efficace, comme en témoigne le grand succès de nombre d’entreprises ayant opté pour ce modèle économique, à l’image d’Uber, de WhatsApp, Snapchat, Airbnb, Dropbox, Spotify et autres Slack.

Si vous misez tout sur un produit, il est néanmoins vital que vous veilliez à son amélioration continue, étant entendu que celui-ci doit être aussi agile que votre entreprise. Derrière cette notion d’agilité, certains entrepreneurs tendent à penser (à tort) qu’il leur faudrait retravailler leur produit à chaque fois qu’une demande émanant d’un client l’exige. S’adapter au cahier des charges du client peut certes être lucratif et favoriser l’éclosion d’idées neuves, mais cela vous distrait de votre produit de base et tend à retarder son développement. Aussi, plutôt que de vous jeter à corps perdu dans l’élaboration d’une solution lucrative qui ne conviendrait qu’à un ou deux de vos clients, consacrez vos efforts aux améliorations qui profiteront à tous.

Veillez à la satisfaction de vos utilisateurs

Satisfaire le client, c’est bien souvent savoir gérer ses attentes. En testant auprès d’un cercle fermé les mises à jour et nouvelles fonctionnalités avant de les mettre à la disposition du public, vous épargnerez des fausses joies à vos utilisateurs si votre nouveau concept venait à tomber à l’eau. Par ailleurs, plutôt que de vous laisser distraire par ce que font vos concurrents, ayez confiance en votre modus operandi. Si vous accordez trop d’attention à la concurrence, vous finirez par douter de la pertinence de votre vision. Au lieu de cela, tâchez d’être à l’écoute des demandes et des idées de vos utilisateurs.

Pour gérer et évaluer efficacement la faisabilité des demandes formulées par les utilisateurs, il est essentiel de les filtrer rapidement, à l’aune des facteurs suivants. La clé est de discerner les idées susceptibles de profiter à tous de celles vouées à satisfaire uniquement une poignée de clients :

1. Portée : Combien de clients profiteront de la nouvelle fonctionnalité ? Combien l’ont réclamée ?

2. Effet Waouh : Dans quelle mesure pensez-vous que cette nouvelle fonctionnalité est capable d’impressionner, de satisfaire ou de soulager ces utilisateurs ?

3. Déception : Dans quelle mesure les utilisateurs concernés seraient-ils déçus de ne pas bénéficier de cette fonctionnalité ? Gardez en tête qu’il vaut bien mieux remédier à un problème réellement agaçant que de proposer une fonction "gadget", aussi ingénieuse et admirable soit-elle.

4. Efforts : Combien de temps les développeurs devront-ils passer sur l’étude du marché, la conception, le développement, les tests et la préparation de la documentation de la fonctionnalité ?

Faire grandir une entreprise est une expérience des plus gratifiantes, mais aussi une route semée d’embûches et de distractions. Conjuguée à une juste dose de détermination, de foi en votre idée et aux bonnes priorités, une approche plus réfléchie de votre plan de croissance peut vous aider à jeter les bases d’un succès durable. 

Autour du même sujet