Dénicher un stage, le mode d'emploi

Pour trouver un stage, certaines règles basiques sont à connaître. Du canal d'envoi de candidature à la période idéale, voici les principales informations à prendre en compte.

L'insertion professionnelle est la priorité des étudiants. Pour réussir son entrée sur le marché du travail et éviter une période plus ou moins longue de chômage, des règles subtiles de notre système d'enseignement supérieur sont à connaître.
 
Mauvaise adéquation entre l'offre et la demande dans certaines filières
Dans les universités le calendrier des stages est calqué sur l'année scolaire et non sur les pics d'activité récurrents des entreprises.
Seules les écoles de commerce et d'ingénieurs proposent des périodes de stages en entreprise sur une plus grande partie de l'année ou développent fortement le concept de l'alternance.
 
10 disciplines concentrent 70% des périodes de stages disponibles.
Les disciplines les plus demandées par les recruteurs sont l'informatique, le commerce, le marketing, la comptabilité, la banque, la finance et l'assurance. 
Mais des disciplines telles que les ressources humaines et le multimédia, bien qu'également très recherchées par les recruteurs, ne disposent que de peu de périodes de stages révèle l'étude recrutdiploma dont les principaux enseignement sont repris dans cette tribune. 
Elles occupent respectivement la 16ème et la 17ème place du classement (top 20), ne représentant chacune d'entre elles que 3% des périodes de stages disponibles.
Dans les secteurs de l'informatique, de la banque, de la finance, de l'assurance du marketing et des RH, 90% des périodes vont de janvier à juillet. Pour le secteur RH on observe un pic notable au mois d'avril.

Les mois les plus propices pour trouver un stagiaire de niveau bac+2/3 sont les mois d'avril et de mai.
50% des stagiaires de niveau bac+2/3 partent en stage de 2 mois à cette à cette période.
 
Pour trouver un stagiaire de niveau Bac+4/5, les mois les plus favorables sont les mois de mars et d'avril.
46% des stagiaires niveau bac+4/5 partent à cette époque.
 
Pour les formations courtes (bac+2), il n'existe pas de périodes stages longues de 3 à 6 mois, tandis que pour les formations longues (bac +4/5), il existe seulement 19 % de périodes stages courtes allant de 1 à 3  mois.
 
Une grande disparité entre les régions.
L'Île-de-France est largement en tête, concentrant à elle seule 33% des offres de stages en France, suivie par la région Auvergne-Rhône-Alpes qui représente 12% des stages.
Ces deux premières régions du classement totalisent 45 % des offres de stages disponibles.
 
L'alternance, pas si simple
Les périodes d'alternance sont encore plus contraignantes que pour le stage et nécessitent une réelle organisation de la part des entreprises : identification des formations, anticipation de diffusion des offres.
 
De plus, les entreprises doivent distinguer les formations proposant des contrats d'apprentissage de celles proposant des contrats de professionnalisation. Une fois les formations bien identifiées il faut trouver le canal adéquat pour toucher les étudiants. 70% des écoles de commerce ont en effet un canal différent pour réceptionner les offres, par exemple mail pour les unes, site web pour les autres.
 
Un mois avant, c'est trop court
Une annonce envoyée 1 mois avant la date de début du stage, reçoit 80% de candidatures en moins par rapport à une offre envoyée 3 mois avant. Pour un stage d'une durée de 6 mois, il faut anticiper l'envoi de 3 mois. Et pour certains profils très concurrentiels, ou en situation de pénurie, jusqu'à 6 mois en amont !
 
Une perte de temps
Actuellement, les écoles reçoivent un flux d'offres très important mais pas forcément ciblé, ce qui génère une perte de temps et une inefficacité pour l'ensemble des acteurs : recruteurs, écoles et étudiants. Aussi bien du côté des écoles car les offres ne correspondent pas aux étudiants que du côté des recruteurs puisqu'ils ne reçoivent pas que des candidatures pertinentes, loin s'en faut.
 
De plus, le fait de mal cibler les écoles altère l'image de la marque employeur. Il est indispensable pour le recruteur de diffuser ses offres de stage d'une manière parfaitement ajustée pour avoir des retours de CV qualitatifs, correspondant parfaitement au profil du stagiaire souhaité : spécialité, niveau, type de contrat, date de début de stage et durée.
 
Retrouvez l'intégralité de l'enquête Recrutdiploma ici :
 

Stage