6 leviers clés pour réussir une opération de don sur salaire

L’éventail de solutions s’offrant aujourd’hui aux entreprises pour organiser la générosité de leurs salariés au profit de projets associatifs est de plus en plus large, porté en premier lieu par les exigences d’une politique RSE active.

Permettant à chaque collaborateur de donner quelques centimes à quelques euros chaque mois, par prélèvement sur salaire, à une association de son choix, le don sur salaire a déjà été adopté par plus de 150 entreprises  de toutes tailles et de tous secteurs (PME, ETI, TPE...). Pour autant, la mise en place d’un tel dispositif nécessite de s’attarder sur quelques étapes clés en mesure d’assurer sa réussite et sa pérennité. 

 

Impliquer les salariés dans le choix des associations

    La force du don sur salaire réside dans sa dimension collaborative, une dimension reposant tant sur le don en lui-même (salarié et entreprise de concert), que sur le soin apporté à la sélection des bénéficiaires. En effet, un collaborateur engagé est avant tout un collaborateur qui se sent concerné par une cause. En apportant une dimension participative dans le choix des associations soutenues, l’entreprise tout en sensibilisant ses collaborateurs à l’outil, multiplie également ses chances d’adhésion en se montrant à l’écoute. La soumission au vote des salariés du choix des projets soutenus permet ainsi, à lui seul, d’augmenter de 30% le taux d’engagement de ces derniers.

 

     Organiser un événement de lancement

    C'est un temps fort de communication interne. Permettant aux collaborateurs de prendre connaissance des modalités du projet, tout en répondant à leurs interrogations, il est aussi l’occasion d’une rencontre entre associations et collaborateurs, et donc de relations privilégiées à même de convaincre de l’utilité du geste solidaire. Ici, l’amélioration du taux d’engagement s’avère supérieur à 20%.

 

Communiquer de manière régulière et spécifique

Une fois lancé, le projet devra faire l’objet d’une communication régulière et dynamique afin d’éviter tout risque d’essoufflement de la participation. L’enjeu ? Fidéliser les salariés déjà engagés, convaincre les non-initiés, et informer les nouveaux embauchés. Une communication qui se voudra par ailleurs nécessairement spécifique, c’est-à-dire adaptée, tant dans les messages que dans les canaux, à la multitude de salariés qui composent l’entreprise. Cette seule stratégie permettra de faire naître, parmi les salariés engagés, une communauté d’ambassadeurs dont la parole est légitime et impactante auprès de leurs collègues. 


Assurer le feedback et valoriser

Avancée de la collecte, réalisation des projets soutenus, rencontres entre bénévoles et associations...les salariés donateurs ont plus que jamais besoin, pour pérenniser leur engagement, de comprendre et percevoir concrètement les impacts de leurs dons. Tout en valorisant les efforts engagés, la communication à mi-parcours ou les bilans d’opération représentent de véritables leviers de motivation et de participation, tout en servant la communication interne.  

 

      Mobiliser la direction générale

   Pour mobiliser la majorité du corps salarial, la direction se doit de s’emparer du sujet, et ce,  de manière unanime. Le mécénat étant parfois perçu comme un sujet annexe, la hiérarchie doit en effet porter des messages forts autour de l’opération. Un patron ou un manager engagé témoigne de l’intérêt réel de l’entreprise pour la cause soutenue, en même temps qu’il crédibilise ses messages. Ainsi, la communication ne doit pas venir uniquement des équipes dédiées mais aussi de la direction, qui motivera les collaborateurs de manière plus efficace à travers un message personnalisé.


Créer un espace dédié

Donner de l’importance au projet, c’est aussi déployer des moyens pour le valoriser ! 

Une plateforme dédiée permet à la fois de regrouper toutes les informations relatives aux modalités du projet (qui, quand, comment, pourquoi...), mais aussi d’avoir un espace clair et accessible à tous et à tout moment. Présentation des associations bénéficiaires et jauge d’atteintes de leurs objectifs, affichage de la déduction fiscale en temps réel et  mise à disposition des reçus fiscaux, adhésion ou suspension en ligne...le salarié devient parfaitement autonome et libre de gérer et de faire évoluer son engagement au niveau qu’il le souhaite.

Motivation