Licencié ou démissionnaire, puis-je utiliser mon Dif pendant le préavis ?

le préavis peut servir à se fomer grâce au dif.
Le préavis peut servir à se fomer grâce au Dif. © Photomontage JDN / Jérôme SALORT / herreneck - Fotolia.com

S'il dispose d'heures de Dif non utilisées, un salarié licencié (hors faute lourde) peut les utiliser pour financer une action de formation, une validation des acquis de l'expérience ou un bilan de compétences, en totalité ou en partie. Dans ce cas, on calcule le budget disponible en multipliant le nombre d'heures disponibles par le montant forfaitaire, soit 9,15 euros actuellement. Le salarié doit cependant en faire la demande. Dans ce cas, les actions entreprises n'ont pas besoin de l'accord de l'employeur. Elles peuvent par ailleurs être menées sur le temps de travail pendant le préavis de licenciement.

De même, un salarié démissionnaire peut demander à utiliser son Dif (depuis le 1er janvier 2015 CPF). Attention : pour cela, l'action de formation, la VAE ou le bilan de compétences doivent être initiées pendant le préavis de démission.