Le microcrédit

Le microcrédit est un prêt attribué aux demandeurs d'emploi qui souhaitent créer leur propre activité professionnelle, mais qui n'auraient pas accès aux prêts alloués par les principales banques commerciales.

A quoi sert le microcrédit professionnel ?

Les microcrédits professionnels sont des prêts de faible montant qui s'adressent aux personnes présentant des difficultés financières qui ne leur permettent pas d'accéder aux emprunts classiques. Les bénéficiaires du revenu de solidarité active, les résidents en zones urbaines sensibles, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires de l'allocation d'aide au retour à l'emploi, notamment, peuvent faire la demande d'un microcrédit professionnel afin de créer ou reprendre une entreprise. Tous les secteurs d'activités sont éligibles au microcrédit. Cependant, les faibles montants alloués s'adressent plus particulièrement aux micro-entreprises.

Quels sont les montants du microcrédit professionnel ?

S'il existe plusieurs opérateurs de microcrédit en France, l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie), association reconnue d'utilité publique, gère plus de 90% de ce secteur d'activités. Si la moyenne du microcrédit avoisine les 5 000 euros, ce type de prêt ne peut pas dépasser les 10 000 euros sur une durée maximale de 30 mois. Cependant, le microcrédit est généralement associé à des primes régionales ou à des prêts de matériels ou de véhicules. Les taux d'intérêt des microcrédits sont souvent plus élevés que ceux pratiqués dans les établissements bancaires traditionnels, car ils permettent le financement d'un fonds de solidarité servant à octroyer d'autres microcrédits.

Comment bénéficier d'un microcrédit ?

Pour bénéficier d'un microcrédit, le candidat doit pouvoir justifier d'un véritable projet de création d'activité. Le demandeur doit être suivi par des conseillers qui l'aideront à monter son dossier en vue d'obtenir son microcrédit. De son côté, l'Adie détermine son choix d'octroyer un microcrédit ou non en fonction de trois critères : le demandeur, le projet et la capacité à rembourser le prêt.

Création d'entreprise