Chèque emploi service : comment s'en servir

La mise en place du chèque emploi service universel a pour objectif de favoriser les services à la personne. Celui que l'on appelle communément CESU permet de faciliter l'embauche pour le particulier, et lui garantit des avantages fiscaux.

Le principe des CESU

Le chèque emploi service universel permet à un particulier d'employer légalement et à plus ou moins long terme un salarié pour une activité de service à la personne ou de service à domicile. Il simplifie les démarches puisque c'est le Centre national du CESU qui se charge d'établir les bulletins de salaire et donc de procéder aux divers calculs et déclarations du salarié.
Le chèque emploi service doit être utilisé dans le cadre de services à la personne. Parmi les activités autorisées, il y a l'entretien de la maison et du jardin, les prestations de type bricolage, la garde d'enfants, l'assistance aux personnes âgées ou à mobilité réduite, les cours à domicile, l'aide scolaire, la préparation des repas, les accompagnements divers et même la prise en charge administrative.

Adhérer au CESU

L'adhésion au chèque emploi service universel est très facile. L'employeur ou futur employeur peut s'adresser à sa banque ou à l'Urssaf. L'ensemble des démarches peut également être réalisé en ligne sur le site dédié.
Il existe deux types de CESU : les CESU déclaratifs qui vous permettent de rémunérer et de déclarer un salarié très facilement, et les CESU préfinancés qui ont une valeur définie.

Les avantages pour l'employeur

Le particulier employeur qui choisit d'adhérer au CESU profite de nombreux avantages. Il n'a pas à rédiger de contrat de travail, à fournir les bulletins de salaire, à s'occuper des déclarations et des cotisations sociales. Parallèlement, l'employeur profite d'une réduction d'impôt. Cette réduction est limitée à 6 000 euros par an, sauf si l'employeur a à sa charge une personne invalide ou un enfant handicapé.

Les avantages pour le salarié

Le chèque emploi service universel est particulièrement intéressant pour l'employeur mais il l'est aussi pour le salarié. Ce dernier est couvert par la convention collective des salariés du particulier employeur, il possède toutes les protections sociales en vigueur, à savoir les couvertures maladie, maternité et chômage, et il peut accéder à la formation professionnelle.
Côté salaire, un minimum est imposé par la convention. Le salaire est versé mensuellement et majoré de 10%, car il comprend l'indemnité de congés payés.

Primes et avantages

Annonces Google