Devenir sage-femme

La sage-femme est une professionnelle de santé qui suit les femmes enceintes tout au long de leur grossesse. Elle est présente depuis le diagnostic jusqu'à l'accouchement.

Le métier de sage-femme

La sage-femme accompagne les femmes enceintes par ses compétences à la fois médicales et psychologiques. Avant la naissance, elle prend en charge les examens de contrôle, comme les échographies. Elle anime également les cours de préparation à l'accouchement. Lasage-femme est ensuite responsable de l'accouchement. Elle annonce le début du travail, et veille au bon déroulement de l'heureux événement, tout en rassurant la mère. En cas de complications, elle fait appel à un chirurgien ou gynécologue-obstétricien car elle n'est pas autorisée à effectuer des actes chirurgicaux. Ensuite, elle s'assure du bon état de santé de la mère et du bébé, et peut effectuer les premiers gestes de réanimation si besoin. En outre, la sage-femme peut prescrire des contraceptifs et effectuer le suivi gynécologique des femmes, comme les frottis.

Quelle formation pour devenir sage-femme ?

Un diplôme d'Etat est nécessaire pour devenir sage-femme. Pour l'obtenir, il faut réussir la première année commune aux études de santé (Paces). Celle-ci est très difficile à obtenir. Il est nécessaire d'être bien classé pour avoir le choix de sa spécialité, car le nombre de places est limité (1 016 places en école de sages-femmes en 2013). La Paces obtenue, les étudiants peuvent intégrer l'école des sages-femmes durant quatre ans. Les cours théoriques sont complétés par des stages. Ces derniers s'intensifient les deux dernières années.

Quels sont les débouchés pour les sages-femmes ?

On retrouve principalement les sages-femmes dans les hôpitaux, maternités ou cliniques. Certaines exercent dans les centres de protection maternelle et infantile ou dans les centres de planification et d'éducation familiale. Dans ce contexte, elles y effectuent de la prévention et des consultations afin de prescrire des contraceptifs ou elles procèdent à des examens gynécologiques sur les femmes en bonne santé. Dans le cas contraire, elles doivent adresser la patiente à un médecin. D'autres font le choix du secteur libéral.

L'état actuel du marché pour les sages-femmes

Les sages-femmes commencent à connaître le chômage. Le besoin est bien là, mais beaucoup de maternités ferment chaque année, et le personnel est restreint dans les hôpitaux. Ce métier est également ouvert aux hommes, mais ces derniers ne représentent que 1% de la profession. On les appelle des maïeuticiens.

Quelques conseils à suivre

Ce métier implique un grand sens relationnel et pédagogique. Il est nécessaire d'avoir ces compétences humaines afin d'être en mesure de donner des conseils et de répondre aux peurs et aux angoisses des futurs parents.

>> Voir aussi : salaire d'une sage femme fonctionnaire et salaire d'une sage-femme libérale

Métiers