Cumul de mandats des grands patrons, une spécialité française

Les dirigeants les mieux payés sont les Espagnols, avec une rémunération annuelle moyenne de 2,44 millions d'euros en 2008, selon une étude réalisée auprès de 354 sociétés européennes par la société d'analyse Alpha Value et publiée récemment dans le quotidien La Tribune. Avec une moyenne de 1,138 million d'euros annuels, la France pointe pour sa part à la 8e place de ce classement et c'est en Norvège que les patrons sont le moins bien payés (451 153 euros annuels).

Autre enseignement : les dirigeants européens n'ont perdu, tous secteurs confondus, que 10 % de leur salaire en 2008. Un chiffre qui ne concerne évidemment pas les dirigeants du secteur bancaire qui eux ont subi une baisse de 41 %. Ce chiffre est en effet compensé par les secteurs de la distribution et de l'informatique où les rémunérations ont respectivement grimpé de 30 % et de 45 %.

Pour gagner plus en ces temps de crise, certains patrons ont trouvé la solution : le cumul des mandats d'administrateur. A noter que deux patrons français figurent en tête des "cumulards" : Antoine Bernheim, le PDG de Generali, qui compte sept sièges d'administrateur, et Michel Pébereau, le président de BNP Paribas, avec six mandats.

Autour du même sujet