5 questions à se poser avant de demander une augmentation

Questions augmentation Vous estimez que votre salaire mérite d'être reconsidéré au vu des responsabilités que vous endossez et du travail que vous accomplissez ? Ne vous précipitez pas et suivez ces conseils.

Si vous envisager de demander une augmentation de salaire, il est absolument fondamental de vous préparer à la négociation. "Règle numéro un : être organisé", assène Jacqueline Whitmore, experte américaine en règles de savoir-vivre et auteur de "Poised of Success".

"Arrangez-vous pour disposer de faits et de chiffres à mentionner, afin de pouvoir expliquer pourquoi vous méritez une revalorisation financière. Présentez-vous avec la liste de vos réalisations de l'année, vos projets importants, les statistiques et résultats qui les concernent  ainsi que la façon dont vous avez fait gagner de l'argent à l'entreprise ou augmenté son bénéfice net", explique-t-elle. (A lire : les meilleurs arguments pour demander une augmentation)

En réalité, bien que les employés les plus performants parviennent à se démarquer de leurs collègues, votre responsable a tant à faire qu'il peut lui arriver d'oublier tout ce que vous avez accompli pour l'entreprise. Lorsque le moment de demander une augmentation se présente, réfléchissez aux cinq questions suivantes :

1- Est-ce le bon moment ?

Tout est une question de timing. Le meilleur moment pour demander à ce que votre salaire soit revu à la hausse intervient trois ou quatre mois avant votre entretien annuel. C'est au cours de cette période que sont décidés la plupart des budgets. "Vous avez également la possibilité de formuler une telle requête si vous avez dû endosser des responsabilités supplémentaires qui n'entraient pas dans le cadre de votre poste, ajoute Jacqueline Whitmore. Dans la mesure du possible, tentez d'entretenir votre patron sur le sujet lorsque les affaires sont florissantes, pas juste après une série de licenciements ou lorsque certains clients ont mis fin à leur collaboration avec l'entreprise."

2- Quelle est ma valeur ?

Procédez à quelques recherches afin de déterminer combien gagnent les employés qui travaillent dans le même secteur que vous ou qui exercent le même poste. "Mobilisez ces données pour exiger une certaine somme ou un pourcentage", suggère Jacqueline Whitmore. Les salaires moyens de la plupart des professions sont disponibles sur divers sites Internet ou par le biais d'un organisme professionnel. Si vous percevez d'ores et déjà la somme moyenne mais êtes tout de même convaincu de mériter plus en raison de la valeur que vous apportez à l'entreprise, des objectifs que vous avez atteints ou des formations spécifiques que vous avez suivies, faites-en part à votre chef.

3- Que devrai-je dire ou faire si l'on me répond par la négative ?

fotolia 72285141 thodonal fotolia
Votre patron ne dispose peut-être pas du budget pour vous augmenter. © thodonal - Fotolia.com

Si votre employeur n'est pas en mesure de vous augmenter, tenez-vous prêt à négocier des avantages. "Vous pouvez par exemple solliciter des jours de congé supplémentaires dans l'année ou la possibilité de travailler depuis chez vous, explique-t-elle. Si vous n'obtenez pas la somme que vous avez réclamée, posez la question suivante : 'Que devrais-je faire à l'avenir pour toucher un meilleur salaire ?' De cette façon, vous saurez exactement ce que votre patron attend de vous."

4- Est-il vraiment nécessaire que je démissionne ?

Soyez poli et faites preuve de diplomatie. "Si vous n'obtenez pas une hausse de salaire, ne vous mettez pas en colère et ne menacez pas de quitter l'entreprise, même si vous envisagez réellement de le faire. Sur un coup de sang, il est stupide de donner sa lettre de démission", conseille Jacqueline Whitmore. Il vaut mieux ne pas couper les ponts avec votre supérieur, au cas où vous seriez simplement transféré dans un autre département ou recevriez une meilleure offre de la part d'une autre entreprise pour laquelle vous auriez besoin d'une lettre de recommandation."

5- Mes collègues doivent-ils être au courant de ma démarche ?

Non, cela n'est pas indispensable. Revendiquer une augmentation est une affaire personnelle que vous n'avez nul besoin de partager avec tous vos collègues. Comme le dit le proverbe américain "Mots inconsidérés, bateaux coulés'. Ne compromettez pas vos chances de toucher un meilleur salaire en déclarant à tout le monde que vous gagnez bien peu ni quelle somme vous devriez toucher selon vous", conclut-elle. Les rumeurs se propagent rapidement, même parmi des gens qui vous ont promis de "ne rien révéler à personne". Il est courant d'informer vos amis ou votre famille que vous avez eu une promotion, mais les questions de salaire ne devraient être discutées qu'avec votre conjoint(e) et votre banquier.


Article de Jacqueline Smyth, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : 5 Things To Consider Before Asking For A Raise

Augmentation de salaire