Les éléments de rémunération pour motiver vos salariés La participation et l'intéressement pour fidéliser

pour fidéliser, mieux vaut intéresser aux résultats de l'entreprise.
Pour fidéliser, mieux vaut intéresser aux résultats de l'entreprise. © Yuri Arcurs/ Fotolia

Qu'elles soient obligatoires ou non, la participation et l'intéressement  sont considérés comme faisant partie intégrante de la rémunération du salarié. Des candidats à l'emploi interrogent d'ailleurs leurs recruteurs à ce sujet avant de décider avec qui ils vont s'engager. Surtout, ces périphériques légaux sont la meilleure réponse à la question : comment motiver sur le long terme et fidéliser ses collaborateurs ?

Des avantages fiscaux très intéressants

La participation relève d'une disposition légale pour les entreprises de plus de 50 salariés qui les obligent à verser un pourcentage de leur résultat fiscal à leurs collaborateurs. Exonérée d'impôts pour le salarié qui la garde bloquée pendant 5 ans, elle se révèle aussi fiscalement avantageuse pour l'employeur qui ne paye pas de charge sociale patronale.

La participation est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés

L'intéressement relève de la même logique à ceci près qu'il est facultatif et conditionné à l'atteinte d'un objectif fixé par concertation entre l'employeur et les représentants des salariés. Déductible du bénéfice imposable de l'entreprise et exonéré de charges salariales, son mode de fixation incite les salariés à se soucier des résultats de l'entreprise. La bonne santé financière de l'entreprise a une incidence directe sur la leur.

Motivation / Rémunération