40 % des actifs dorment mal à cause de leur travail

Une étude commandée par Réunica prouve que troubles du sommeil et bien-être au travail sont étroitement liés. Elle démontre ainsi que plus d'un tiers des Français ont un sommeil agité ou perturbé et que près de 40 % des actifs voient leur sommeil dérangé par leurs préoccupations professionnelles.
Inversement, les problèmes de sommeil ont des répercussions sur l'activité professionnelle de plus d'un quart des actifs français. Dégradation des relations professionnelles, baisse d'énergie, de la concentration et de la vigilance sont autant de symptômes résultant du manque de sommeil.
Si les entreprises déclarent être conscientes du problème et de la nécessité de mettre en place des actions de prévention, elles n'en restent pas moins quelque peu aveugles face à cette réalité quotidienne. En témoigne le fait que 90 % des responsables RH déclarent ne pas avoir constaté de problèmes de vigilance liés à des troubles du sommeil de leurs salariés. Ainsi, seuls 10% d'entre eux ont déjà mené une ou plusieurs actions de prévention au sein de leur entreprise.

Autour du même sujet