Social TV : la convergence Second Screen, TV Connectée et réseaux sociaux

Même si le thème de la TV Connectée s’est essoufflé, ces trois sujets convergent vers un même objectif économique : créer les nouveaux leviers de croissance pour les acteurs du secteur média. Quant à la convergence usages/technologies, elle est moins simple à conceptualiser.

Pour bien comprendre notre vision, revenons un peu en arrière en analysant les raisons de l’essoufflement du sujet de la TV Connectée. Citons trois d’entre elles : la multiplication des technologies propriétaires, l’interaction avec une télécommande trop complexe et pour finir la non-gestion du multi-comptes (la télévision se regarde souvent à plusieurs).
Imaginer comment solutionner ces trois contraintes conduit rapidement à une solution impliquant la convergence.

Limiter la fragmentation en s’appuyant sur une norme

Un des objectifs fonctionnels de la TV Connectée est de pouvoir intégrer des informations contextualisées et personnalisées dans un flux vidéo.
La contextualisation va induire, dans la majorité des cas, un affichage d’informations spécifiques en overlay du flux vidéo. Ces informations seront différentes d’un téléspectateur à un autre, elles ne peuvent donc pas être intégrées directement à la  source, c’est-à-dire au niveau des encodeurs des chaînes de télévision.
Cette gestion de l’overlay « dynamique » implique donc une technologie de rendu côté client. Et nous vous invitons à regarder par exemple ce lien : http://popcorn.webmadecontent.org/11 pour comprendre que ce rendu va converger vers un rendu web et donc que la norme sous-tendue sera HTML5. Ainsi la TV Connectée va se limiter à un navigateur Web embarqué.
Pour les informations « personnalisées », nous verrons un peu plus loin en quoi le navigateur Web s’impose également comme l’outil idéal.

Faciliter l’interaction

Tout le monde a arrêté de se mentir sur le sujet : la télécommande, même avec gyroscope ou clavier intégré, est non productive pour interagir, donc non utilisée. D’où l’émergence des applications Second Screen, ces applications pour Smartphones et Tablettes permettant d’interagir pendant une émission télé et d’envoyer des informations contextuelles timecodées, pour lesquelles l’interaction avec le device est simple et intégrée dans les usages.
Les smartphones et tablettes deviennent donc le moteur de l’interaction. Cependant, il reste un point non négligeable : effectuer un aller-retour constant entre mon écran d’application Second Screen, pour lire des informations contextuelles et timecodées, et mon écran de télévision, pour lire le flux vidéo, devient vite un exercice pour lequel nos cerveaux ne sont pas encore complètement préparés.

Personnaliser le flux vidéo depuis le Second Screen

La valeur de l’information « personnalisée » en overlay du flux vidéo sera en grande partie créée depuis votre graphe social (Twitter, Facebook, etc...). Il faut donc que votre télévision connaisse vos « identifiants sociaux ». Et c’est là que tout se complique : avez-vous déjà essayé de vous connecter à votre compte Twitter ou Facebook sur votre box ADSL ? Et si à force d’abnégation vous avez enfin réussi, reste que les informations que vous avez entrées sont personnelles, et que votre famille utilise aussi la télévision…
A l’opposé, vos informations personnelles sont déjà stockées sur votre tablette ou sur votre Smartphone et cette contrainte « multi-utilisateurs » s’estompe très fortement. Ainsi, c’est votre tablette ou votre Smartphone qui enverra les informations contextualisées et personnalisées brutes à votre télévision, cette dernière se chargeant simplement d’en faire le rendu en overlay du flux vidéo. Avez-vous déjà essayé le système Air Media (proche de AirPlay : http://en.wikipedia.org/wiki/AirPlayavec une Freebox par exemple ?
Depuis votre Iphone, vous envoyez un flux vidéo qui sera joué sur votre téléviseur. Imaginez ainsi le même principe mais en envoyant un flux d’information contextualisé et personnalisé depuis une application Smartphone ou Tablette et le rendu se fait sur le navigateur Web de votre télévision. La télévision de demain sera donc un navigateur web optimisé et totalement asservi à votre Tablette ou votre Smartphone.

Ainsi la télévision ne devient qu’un « simple » moteur de rendu piloté par votre application Second Screen, le moteur de l’interaction.
Peut-on encore alors parler de « Second » Screen ?

Autour du même sujet