Digitalisation ou (r)évolution de l'écosystème média

Digitalisation des services, digitalisation des entreprises, digitalisation des points de ventes, digitalisation de la distribution, digitalisation de la relation client… Le phénomène de digitalisation est continu, s’accélère et impacte nos vies au quotidien.

Nul ne pourra contester qu’une révolution digitale s’opère. De fait, nous assistons à une digitalisation croissante des media qui élargit le ressort d’intervention des agences media digitales.

L’impact de la digitalisation sur les attentes des annonceurs

La digitalisation touche l’ensemble des media désormais tous accessibles en ligne sur desktop, mobile, tablette, affichage… et dans un futur proche, l’avènement des objets connectés offrira aux agences media digitales de nouveaux champs à exploiter. S’il est aujourd’hui possible d’acheter des espaces publicitaires sur TV Connectée, il en va de même en radio, où de nouveaux acteurs et leurs plateformes d’ad serving, tel JELLY, s’imposent outre-Atlantique.
Eu égard au contexte économique, le rôle d'une agence média ne se limite désormais plus à acheter de l’espace pour toucher une cible. Les annonceurs sollicitent des agences pour développer des stratégies media transversales et actionner les bons leviers pour optimiser les taux de transformation et ainsi s’inscrire dans une trajectoire ROIste toujours plus présente.
Ce pourquoi les indicateurs de performance des campagnes revêtent une importance capitale.
Le fameux GRP utilisé pour les campagnes sur des supports historiques a pris du plomb dans l’aile. Évaluer son bassin d’audience et ses cibles potentielles, c’est bien. Mesurer les taux de clics ou les taux de transformation, c’est mieux ! L’annonceur sait ce qu’il investit et calcule avec précision si c’est rentable… La digitalisation offre donc la possibilité de calculer avec précision le ROI sur l’ensemble des médias.

L’impact de la digitalisation sur les ressorts d’intervention des agences digitales et leurs relations avec les annonceurs

Vous l’aurez compris, le domaine d’intervention des agences media digitales est destiné à croître en corrélation avec l’expansion du phénomène de digitalisation. Comme nous venons de le souligner, d’un côté, le tout numérique s’apparente à la cause profonde et de l’autre, la cause immédiate puise sa source dans les compétences au sein même des agences media digitales. La maîtrise de la data et in extenso du ciblage ultra-segmenté, l’expertise dans l’achat à l’unité pour individualiser les messages correspond aux attentes des annonceurs et se fait au bénéfice des consommateurs.
Autre conséquence notable de ces évolutions, les relations entre agences et marques ont pris un nouveau virage. Du statut de prestataires, elles endossent aujourd’hui le costume de partenaire, notamment lorsqu’elles doivent fusionner des données media à celles du CRM de l’annonceur.

L’impact de la digitalisation sur le développement des agences média

En définitive, la digitalisation des media marque un tournant décisif pour l’activité des agences media, leur sphère d’intervention et leur relation avec annonceurs. Le digital ne s’arrête jamais… A la conquête de nouveaux territoires, les agences media relèvent le défi de créer de vraies synergies entre supports online et offline. Ainsi, les publicités à la télévision ou la radio ne sont pas vouées à disparaitre, bien au contraire. Ces media demeurent incontournables. En revanche, la simplification des achats, une meilleure visibilité sur les investissements des annonceurs et la capacité d’optimiser la mesure de la performance constituent l’avenir de la diffusion publicitaire sur ces supports. Fort de ce constat, les agences pluri-digitales se situent aux avant-postes du futur de la publicité.

Media