Francis Morel (Les Echos) : "30% de nos abonnés le sont exclusivement à notre offre numérique"

Le PDG du quotidien économique venait s'exprimer sur les dernières actualités de son groupe dans l'émission #Media présentée par le JDN et CBNews.

Le PDG des Echos, Francis Morel, était invité de l'émission #Media, proposée par le JDN et CBNews. Il venait s'exprimer notamment sur le tout récent lancement des Echos Start, nouveau média à destination des 20-30 ans, orienté autour des thématique de l'emploi, de la reprise d'études, de l'expatriation et de l'entrepreneuriat. "Nous voulons montrer à ces jeunes que la vie active est passionnante et voulons les aider à passer ce cap, tout en les habituant à la marque Les Echos", nous explique Francis Morel.

Conscient que "le langage des jeunes n'est pas forcément celui des Echos", le groupe s'est entouré de nombreux partenaires dont Facebook. C'est dans cette perspective que la rédaction a, par exemple, commencé à promouvoir certains papiers via des "Sponsored stories" sur la plateforme. "Ce n'est pas le concept Echos Start mais des contenus concrets qui vont inciter les jeunes à se rendre sur notre site", justifie ainsi Francis Morel. Lequel confesse par ailleurs étudier la possibilité d'initier les rédactions des Echos à "Instant Articles", ce nouveau format d'hébergement des articles lancé par Facebook. 

 

En ce qui concerne le rachat du Parisien, Francis Morel rappelle que "éditorialement les deux titres sont très différents mais les cibles - cadres et dirigeants d'entreprises - sont très complémentaires". Le PDG du groupe explique également que dans un contexte de concentration des médias, avec l'émergence d'un géant comme Altice Media ou le rapprochement Monde-l'Obs, "rester un titre isolé n'était pas une possibilité". D'autant que le rapprochement permettra à l'ensemble de disposer de "moyens technologiques et financiers plus importants pour investir le territoire du numérique".

Tout en se félicitant des audiences du Parisien sur Web fixe et mobile, Francis Morel partage une conviction : "Le mobile est la deuxième révolution numérique" et ce même si la "monétisation n'est pas encore au rendez-vous". Ont ensuite étaient évoqués le lancement des Echos Week-end, supplément de fin de semaine, l'arrivée de la plateforme Echos Solutions, la sortie des Echos du Geste et sa relation à Google. 

Media / Hashtag Media