Olivier Ravanello (Explicite) : "Nous évoluons vers un business model adossé à une appli payante"

Olivier Ravanello (Explicite) :  "Nous évoluons vers un business model adossé à une appli payante" Le président de l'association qui édite ce média lancé par des anciens d'Itélé était l'invité de l'émission #Media pour faire le point un mois après les débuts de l'aventure.

Olivier Ravanello, le président de l'association Journalistes associés qui édite Explicite, était l'invité de #Media, émission dédiée à l'actualité des médias et d'Internet, organisée avec CB News. L'occasion de revenir sur le premier mois d'existence de ce média lancé avec des anciens d'iTélé et diffusé depuis lors sur trois plateformes, Facebook, Twitter et YouTube.

"C'est une aventure collective et journalistique qui s'imposait dans cette période politique et sociale importante, estime-t-il d'emblée. C'était d'autant plus important que de plus en plus de contenus 'déstabilisants' émergent sur les plateformes sociales que nous occupons". Explicite se veut la source de "contenus tamponnés 'journaliste' que l'on regarde différemment du reste des informations présentes sur Facebook et Twitter."

Alors qu'ils sont encore une trentaine à contribuer au projet, contre 54 à l'origine, Explicite adopte une logique de start-up et est à ce titre "un produit qui s'améliore chaque jour". Se pose bien évidemment la question du business model. Olivier Ravanello confie réfléchir à un modèle au sein duquel des contenus sont disponibles gratuitement sur les réseaux sociaux mais où, pour aller plus loin, l'utilisateur devra se rendre sur une application payante via un abonnement mensuel. "Il aura alors accès à des reportages et des contenus non périssables qui lui serviront de référence pour comprendre ce qui est en train de se passer."

Les journalistes, qui travaillent bénévolement les six premiers mois de l'aventure, ont lancé une campagne de crowdfunding pour financer les moyens nécessaires à la production de l'information. Un budget de 150 000 euros a été estimé pour couvrir les frais de fonctionnement de ces six premiers mois.

"Cette trésorerie va nous permettre de montrer ce que l'on peut faire à des investisseurs susceptibles de nous rejoindre pour la suite", justifie Olivier Ravanello. S'il ne peut pour l'instant rien promettre, le journaliste réfléchit aux moyens de récompenser les premiers donateurs. "Nous avons le listing et nous pourrions proposer plusieurs mois d'abonnements gratuits par la suite, voire même la possibilité pour les plus gros de souscrire à une forme d'actionnariat comme le propose Mediapart."

"Explicite a un potentiel considérable." Olivier Ravanello en est convaincu et il espère qu'il en sera de même des actionnaires avec lesquels il discute. Son média ambitionne de lever à terme entre 3 et 4 millions d'euros. Média qui sera viable, assure-t-il. "Nous ne demandons pas de chèque en blanc."

Media / Hashtag Media