Jean-Sébastien Ferjou (Atlantico) "Notre CA sera multiplié au moins par trois cette année"

Jean-Sébastien Ferjou Atlantico Pour cette édition "Les Décideurs du Net", Jean-Sébastien Ferjou, le cofondateur d'Atlantico, explique que son site a connu des difficultés mais que sa monétisation est en bonne voie.

Jean-Sébastien Ferjou, cofondateur et directeur de la publication du site Atlantico.fr, était l'invité de l'émission "Les Décideurs du Net", présentée par le JDN et Décideurs TV, en direct, tous les jeudis à 12h30. Cet ancien journaliste télé à LCI et TF1, a lancé son pure-player de l'information, orienté idéologiquement à droite, avec Pierre Guyot, journaliste radio passé par RTL, Europe 1 et BFM, en février 2011. Décryptant un ADN qui fait d'Atlantico, "un provocateur d'idées", il se réjouit du succès d'audience obtenu, avec près d'1 million de visiteurs uniques par mois, "sans dépenser un seul euro en communication, contrairement à d'autres".

Lorsque vient la question fâcheuse de la monétisation (un chiffre d'affaires de seulement 165 400 euros et une perte de 988 500 euros en 2012), Jean-Sébastien Ferjou joue la carte de la patience. "Nous n'en sommes qu'aux débuts", souligne-t-il. Et d'arguer que "2012 a été une année difficile pour tout le monde, crise oblige". D'ailleurs 2013 laisse augurer des motifs de satisfactions. "Notre CA sera au minimum 3 fois plus important que l'année précédente", explique-t-il. La conséquence de son intégration à une offre premium proposée par Prisma Pub (qui réunit Capital, Slate et Atlantico) et du lancement d'e-books.

"Nous avions une stratégie en deux temps. Il s'agissait d'abord de créer et installer la marque, chose réussie vue l'audience puis d'imaginer des produits éditoriaux complémentaires, payants, avec notamment le lancement d'un nouveau format de livres numériques d'une trentaine de pages, en partenariat avec Eyrolles.

La gestion du site est assurée par une équipe d'une dizaine de journalistes, qui font appel à des experts ou éditorialistes, pour un total de plus de 1 200 contributeurs. Atlantico a réalisé deux levées de fonds au cours de ces derniers mois, une première de 575 000 euros et une seconde de 1,5 million. La majorité de la somme a, dans les deux cas, été apportée par Gérard Lignac, ancien président du groupe de presse "L'Est Républicain".