Spotify noue un accord avec Bouygues pour distancer Deezer en France

Spotify accord Bouygues Telecom Tandis que le partenariat entre Orange et Deezer arrive à échéance, Spotify s'apprête à annoncer un accord avec Bouygues pour profiter de sa base de 10 millions d'abonnés mobile.

Tandis que Spotify et Deezer se disputent le marché de la musique en ligne français, les opérateurs mobiles entrent dans la bataille et se servent des services pour valoriser leurs offres. Selon Les Echos, Bouygues Telecom et Spotify seraient parvenus à un accord pour que le service de streaming soit inclus dans certains forfaits mobiles, à partir du début d'année prochaine. Un tel partenariat permettrait ainsi à Spotify d'accéder à une partie des 10 millions d'abonnés au réseau mobile de Bouygues.

Certes, un abonnement souscrit via un opérateur ne rapporte pas autant à Spotify qu'un abonnement premium vendu en direct. Mais cela lui rapporte toujours plus que les comptes gratuits avec publicités. Surtout, ce partenariat peut permettre de fidéliser de nouveaux abonnés et de faire découvrir le service à une large échelle. Bouygues, de son côté, pourra faire de l'abonnement Spotify un argument commercial et vanter par la même la qualité de son réseau 4G.

Spotify en hausse dans l'Hexagone

Spotify revendique aujourd'hui plus de 12,5 millions d'abonnés premium, contre six millions en mars 2013, et 50 millions d'utilisateurs actifs. Le service est disponible dans 58 pays. En 2013, l'activité française du service suédois a progressé de 66%, selon l'Expansion, à 18,9 millions d'euros, pour un bénéfice net de 311 000 euros.

Deezer revendique de son côté plus de 6 millions d'abonnés payants et 16 millions d'utilisateurs actifs, et est disponible dans 180 pays. Le service de streaming s'est notamment développé dans l'Hexagone en signant un accord avec Orange, en 2009 (Lire : "Deezer recrute 100 000 abonnés par mois grâce à Orange", du 13/12/10). Mais le contrat arrive à échéance, en juillet prochain, et il n'a pas été question pour l'instant de le renouveler.

Ces partenariats entre services de streaming et opérateurs télécoms n'arrangent d'ailleurs pas les affaires des plus petits acteurs de streaming de musique, comme le français Qobuz, récemment placé en procédure de sauvegarde (Lire : "Qobuz en sauvegarde judiciaire : 'Nous avons quatre mois pour lever des fonds' ", du 29/08/14). En 2010, son fondateur Yves Riesel dénonçait sur le JDN des offres 'tirant le marché vers le bas", qui "tuent l'écosystème de la musique en ligne et détruisent le marché".

Orange / Deezer