Fort de 5,5 millions d'utilisateurs en France, Twitter attise les passions

L'audience du site a crû de 53% dans l'Hexagone en un an. Et sa popularité attire l'attention des politiques : Najat Vallaud-Belkacem veut mettre fin aux propos racistes et homophobes.

La popularité de Twitter ne se dément pas, comme le prouvent les dernières estimations de comScore, qui chiffre à 5,5 millions le nombre d'utilisateurs du site de micro-blogging en France. Une audience qui en fait son septième plus gros marché. Parmi ses principaux leviers de croissance figurent la catégorie des 55 ans et plus, qui a doublé entre novembre 2011 et novembre 2012 pour atteindre près d'1,4 million d'utilisateurs, et, chose étonnante, devenir la plus importante en proportion. Viennent ensuite les 15-24 ans, traditionnellement férus du service, estimés à 1,2 million d'utilisateurs.

La porte-parole du gouvernement veut contrôler les propos sur Twitter

Cette hausse de la fréquentation fait de Twitter un outil définitivement ancré dans les mœurs, en témoigne la hausse des prises de parole officielles via ce canal. Et forcément, la popularité du site de micro-blogging attire l'attention des politiques, parmi lesquels la porte-parole du gouvernement et ministre du droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, qui s'est récemment émue dans une tribune sur Le Monde de la recrudescence des propos racistes et homophobes sur Twitter, appelant le service à "trouver des solutions pour que des messages envoyés depuis notre territoire, dans notre langue et à destination de nos concitoyens ne portent pas une atteinte manifeste aux principes que nous avons fixés."
"Il doit déjà être possible d'agir pour supprimer les tweets manifestement illicites et, à tout le moins, en rendre l'accès impossible", ajoute Najat Vallaud-Belkacem. Une volonté de contrôler un espace étroitement lié à la liberté d'expression qui n'est pas du goût de tout le monde. Au Royaume-Uni, le quotidien "The Guardian" s'est ainsi violemment opposé à cette exigence dans un article intitulé "Les demandes françaises de censure de Twitter sont plus dangereuses que les discours de haine".
Alors que les rumeurs concernant son éventuelle entrée en Bourse se font de plus en plus pressantes, celle-ci étant même attendue pour 2014 selon Forbes, Twitter attise plus que jamais les passions. Selon Greencrest Capital, un cabinet spécialisé dans la valorisation de sociétés avant leur introduction, le site vaudrait aujourd'hui près de 11 milliards de dollars.

Twitter