Les Youtubers de jeux vidéo ne toucheront plus de revenus pub

Les utilisateurs qui postent des vidéos incluant des contenus qu'ils n'ont pas créés - scènes de jeux vidéo en particulier - ne toucheront plus les revenus publicitaires issus des visionnages.

Youtube vient de modifier ses règles en matière de droits d'auteurs et envoie depuis quelques jours des monceaux de notifications aux utilisateurs qui postent sur la plateforme des vidéos incluant des contenus - musique ou vidéo - qu'ils n'ont pas créés eux-mêmes. Particulièrement actifs dans le domaine des jeux vidéo, ces Youtubers réalisent des émissions sur des jeux, se filment en train d'y jouer ou encore partagent des astuces. Leurs vidéos, qui peuvent être vues des millions de fois, leur rapportaient jusqu'ici des revenus publicitaires. Un système rendu possible par les accords passés entre les Youtubers et des sociétés chargées par les éditeurs de gérer leurs droits d'auteurs. Pour les uns, de quelques dizaines à plusieurs milliers d'euros par mois de revenus, et pour les autres une belle visibilité de leurs produits.

Sauf que Youtube considère désormais que pour pouvoir être rémunérés sur le visionnage de leurs vidéos, les utilisateurs doivent avoir créé le contenu, avoir l'autorisation de l'utiliser à des fins commerciales et être capable de fournir des documents l'attestant. La filiale de Google ne se prive pas pour autant de ces vidéos, qu'elle laisse en ligne. Elle indique aux Youtubers qu'ils ne recevront plus les revenus publicitaires qu'elles génèrent et les réattribue aux ayants-droit qui les ont revendiqués.

Suite à la levée de boucliers des Youtubers, les éditeurs de jeux vidéo ont également réagi, en particulier pour soutenir ces utilisateurs qui leur fournissent de la publicité (presque) gratuite. C'est ainsi le cas d'Ubisoft, Deep Silver, Blizzard et Capcom, qui leur proposent leur aide et leurs conseils.

Youtube / Copyright