Investir dans le vin : cave ou sicav, que choisir ?

Au moment où les crises économiques et financières s’ensuivent, où la pression fiscale se fait chaque jour plus pénible et que la confiance se délite, les actifs tangibles s’imposent aux yeux des investisseurs et des gestionnaires de patrimoine.

Depuis quelques temps,brokers en vin et fonds d’investissements sortent de terre pour proposer des solutions intégrées de placements dans les grands crus.
Alors que faut-il choisir : investir dans une cave ou dans une Sicav Vin ?



La Sicav Vin ou plutôt le fonds d’investissement propose une solution simple.
Vous devenez propriétaire d’un certificat, c’est-à-dire d’une fraction d’un fonds ayant investi sur le vin. Ce véhicule présente un intérêt majeur si le gestionnaire du fonds dispose de compétences réelles et prouvées pour acheter et revendre les vins, et si les frais prélevés ne sont pas trop importants. Par ailleurs, il conviendra de vérifier la structure juridique de l’entreprise et les cautions apportées à cette entreprise. En France l’AMF est là pour qualifier et contrôler la société de gestion. Enfin, il faudra choisir une structure proposant une transparence et une lisibilité sur le portefeuille.
L’achat d’une cave se révèle être une solution alternative tout aussi intéressante. Plusieurs formules sont disponibles sur le marché, mais ce qui reste sûr, c’est que si les résultats escomptés ne sont pas à la hauteur, il restera toujours la possibilité de consommer ses vins ou de les offrir. 
Le succès d’une telle opération réside dans la capacité à acheter des Grands Crus au bon moment et de les payer à un prix raisonnable. Enfin, le broker devra justifier d’une expertise dans la liquidation de votre cave.

Autour du même sujet