Emprunter sans apport à 110 % en 2013 : info ou intox ?

En 2013, est-il possible d'emprunter à 110 % ? Que signifie emprunter à 110 % ?

    

Depuis plusieurs semaines, nous entendons ou lisons que les banques resserrent leurs conditions et qu’emprunter à 110% est désormais devenu impossible…

Le prêt à 110% consiste à emprunter plus que le prix du bien acheté : on choisit de ne pas investir, ou plus souvent on ne peut pas investir, les frais de notaires ou les frais d’agence immobilière. On les emprunte donc à la banque en les incluant dans le prêt immobilier.
Dans ce cadre, celle-ci décide de faire confiance aux acquéreurs : si ces derniers deviennent insolvables dans les premières années du remboursement, le bien n’a pas encore commencé à être remboursé… et difficile alors pour l’établissement bancaire de retrouver l’ensemble de ses billes…  

Alors, y-a-t-il encore des banques qui acceptent les financements à 110% ?

Bien sûr, ce type de financement est encore possible ! Il faut cependant différencier la situation très "parisienne" pour laquelle l’apport correspondant au moins aux frais de notaires est demandé, et la situation en province.
Lorsqu'on constate qu'en 2012, 58 % des 13 000 familles accompagnées par Immoprêt (qui est, rappelons le, implanté dans 39 villes de province) ont bénéficié d'un financement à 110%, cela reviendrait à couper les vannes du financement immobilier pour une belle partie des primo accédants.
Sans cette possibilité de financement, autant de familles qui n’auraient pu acheter leur bien, ou qui auraient différé leur achat sans cette possibilité de financement, assombrissant ainsi un peu plus un marché de l’immobilier en berne depuis plusieurs mois.
Mais attention, ne prétend pas à un prêt à 110 % qui veut. Plus que jamais, les établissements bancaires seront attentifs à la tenue des comptes (attention aux découverts !), à l’épargne (même si celle-ci n’est pas investie dans le projet, elle permettra à terme de changer de véhicule, d’investir dans quelques travaux…) et au reste à vivre.
Avec cet effort consenti par l’établissement bancaire, il devient tout de même compliqué de négocier des options qui pourraient être avantageuses pour l’avenir : exonération des frais de remboursement anticipé, option de transfert de prêt

Un conseil, ne soyez pas trop gourmand avec votre banque, et pensez à vous faire accompagner par un professionnel du financement qui saura présenter votre dossier aux bons partenaires, mettre en avant les points forts de votre profil,  et ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir ce sésame qu'est le financement à 110 % !

Autour du même sujet