Vin : comment bien rentabiliser son investissement

Dans le contexte de crise actuelle, l'investissement vin peut représenter une excellente source de revenus, à condition bien sûr de prendre un certain nombre de dispositions.

Comme pour tout autre investissement, un placement dans le vin peut également engendrer des pertes. Avant de se lancer dans cette activité, il est donc important de bien s'outiller, mais aussi, et surtout de s'adresser à un bon spécialiste des grands crus classés.

Les lois du marché

Pour espérer engranger des revenus corrects en investissant dans le vin, l'acquisition de chaque grand cru doit se faire en tenant compte des réalités du marché. Il faut en effet garder à l'esprit que les seules réalités importantes dans ce contexte sont celles de l'offre et de la demande. Ainsi, si vous vous aventurez à acheter un grand cru au-dessus de sa côte actuelle, le revendre en réalisant un bénéfice risque d'être assez complexe, voire impossible. Malheureusement, ce genre de situations est bien plus fréquent qu'on peut l'imaginer. En effet, nombreux sont les nouveaux investisseurs sans expérience qui se lancent sans prendre le temps de bien connaître les réalités liées à l'évolution des prix des grands crus.
Comme tous les actifs dont les cours varient, le vin voit sa valeur s'apprécier dans certaines conditions et déprécier dans d'autres. Tout investisseur devrait donc au préalable, faire une analyse, ne serait-ce que minimale, du marché et de ses potentialités réelles. Les règles de base doivent donc être connues pour éviter de grosses déconvenues.
Exemple simple et malheureusement encore trop fréquent : celui des investisseurs à court terme. Beaucoup de novices pensent encore qu'il suffit de quelques mois, voire quelques semaines pour réaliser des bénéfices intéressants sur l'achat et la conservation d'un grand cru.
En règle générale, ce type d'investissement ne devient vraiment rentable qu'entre 3 et 5 ans.
Et ce n'est là qu'un des nombreux basiques qu'il convient de connaître avant de se lancer.

Bien choisir sa plateforme pour investir dans le vin

Pour la réussite de votre investissement vin, le choix de votre intermédiaire est une étape majeure. En effet, s'il est très intéressant d'acquérir de grands crus en vue d'une revente, les revendre à un bon prix n'est pas très évident pour un particulier. Intermédiaires de choix entre acheteurs et vendeurs, les plateformes proposant d'investir dans le vin deviennent donc progressivement incontournables. Toutefois, avant de s'engager sur l'une ou l'autre d'entre elles, il est important de s'assurer de la qualité des services proposés.
Pour cela, différents facteurs entrent en ligne de compte :
  • les conditions d'achat-vente,
  • les commissions de l'intermédiaire,
  • la gamme de produits proposés,
  • l'assistance clientèle, mais aussi, et surtout les prix réels d'échange.
Car au-delà du design et de l'attractivité de l'offre d'un quelconque site, ce qui doit préoccuper un investisseur, c'est la possibilité qui lui est offerte de rentabiliser son placement dans le vin.
  • Prenez donc le temps de comparer les prix proposés à ceux du marché pour ne pas effectuer d'acquisition à perte et méfiez-vous des sites proposant des prix de vente visiblement très élevés.
  • Privilégiez une plateforme simple d'accès, bien détaillée (prix HT, commissions réelles, etc.) avec des prix raisonnables et un service clientèle réactif et facilement joignable.
Vous vous éviterez ainsi bien des situations complexes.

Autour du même sujet